TENDANCES PEDAGOGIQUES

Tout savoir sur les écoles démocratiques du type Sudbury

Sommaire

  1. Qu’est-ce qu’une école démocratique ? 
  2. Où est née l'éducation démocratique Sudbury ?
  3. Les grands principes de la pédagogie Sudbury 
  4. Où trouver les écoles Sudbury en France ?
  5. École Sudbury, l’avis des parents

 

En France, les écoles alternatives ont le vent en poupe depuis plusieurs années. Vous connaissez déjà certainement la méthode Montessori, la pédagogie Reggio Emilia, Freinet ou encore Steiner-Waldorf. Mais avez-vous entendu parler du modèle Sudbury ? Comme la plupart des pédagogies alternatives, il place l’enfant au cœur des apprentissages, en adoptant des approches bienveillantes, soucieuses de l’éveil et de l’épanouissement scolaire. Mais les écoles Sudbury ont une spécificité supplémentaire : leur fonctionnement est totalement démocratique. Origine historique, principes pédagogiques et avis des parents, GoStudent vous dit tout sur ce mode d’éducation !

les écoles Sudbury

 1 - Qu’est-ce qu’une école démocratique ? 

 

École démocratique définition :

Dans les écoles démocratiques, chaque enfant est considéré comme un individu qui a autant de droits qu’un adulte. Par conséquent, les élèves sont associés à la gestion de l’école grâce aux bulletins de vote, sur le mode « une personne égale une voix ». ✉️

Le pouvoir partagé

On y reviendra plus en détail dans la suite de cet article, mais on voit déjà poindre une différence fondamentale avec le système éducatif classique. Celui-ci repose encore sur une vision très hiérarchisée des relations parents-profs et des rapports entre les élèves et le personnel enseignant

Les programmes scolaires sont définis par le ministère de l’Éducation Nationale et la gestion des établissements incombe uniquement au personnel administratif.

Dans une école démocratique, élèves et enseignants collaborent ensemble à la gestion de la vie scolaire, de la vie éducative et à la définition du projet pédagogique.

Combien d'écoles démocratiques en France ?

En 2022, on compte une quarantaine d’écoles démocratiques en France, ainsi qu’une quinzaine de projets d’ouverture. 

Initiative intéressante : notons le village de Pourgues, en Ariège, un éco village collaboratif qui applique les principes de l’école démocratique à l’ensemble des institutions locales. 

Si l’on prend en considération l’ensemble des écoles alternatives, qui ne sont pas des écoles démocratiques à proprement parler mais qui en appliquent tout de même un certain nombre de principes, alors on recense près de 1700 écoles en France et 85000 élèves.

Quels enfants vont à l'école démocratique ?

Les écoles démocratiques s’adressent à tous les enfants âgés de 3 à 18 ans. Si elles sont assez variées socialement, plusieurs barrières les rendent toutefois difficiles d’accès au plus grand nombre :

  • Ces écoles hors-contrat ne bénéficient pas de subventions publiques. Les parents doivent donc s’acquitter de l’intégralité des frais de scolarité qui s’élèvent souvent à plus de 3000 € par an.
  • Puisqu’aucun programme n’est obligatoire, l’environnement familial doit être en mesure de jouer un rôle important, par exemple pour donner le goût de la lecture ou des mathématiques.

 

2 - Où est née l'éducation démocratique Sudbury ?

 

Les années 1960 aux États-Unis étaient caractérisées par un grand désir de liberté individuelle et d’autonomie. C’est dans ce contexte qu’a été fondée en 1968 la première Sudbury Valley School à Framingham, dans le Massachusetts, par Daniel Greenberg (professeur de Physique). Cet établissement est situé en pleine nature et se présente comme un lieu où les enfants peuvent expérimenter, s’épanouir et grandir en toute liberté.

D’un point de vue pédagogique, les principes fondateurs s’inscrivent dans un courant non directif qui s’oppose à la forme scolaire traditionnelle : rejet des règlements, d’un emploi du temps  et des horaires de l’école imposés, de la tyrannie des notes et des classements, ainsi que des instituteurs infantilisants. 👨‍🏫

Le but poursuivi est la démocratisation de la société tout entière via un changement de modèle éducatif qui implique les élèves dans la vie de l’établissement.

Si les écoles démocratiques partagent des racines en commun avec le modèle Sudbury, toutes n’appliquent pas la même pédagogie. 

« Summerhill » ou les « agile learning centers  », par exemple, proposent un autre type d’enseignement, bien qu’ayant également un fonctionnement démocratique.

3 - Les grands principes de la pédagogie Sudbury 

 

Une démocratie concrète

On l’a évoqué précédemment, le premier pilier des écoles démocratiques Sudbury est le partage du pouvoir entre les élèves et les enseignants. L’éducation démocratique part du principe que la voix de chaque élève est égale à la voix d’un enseignant.

Quel que soit l’âge ou le statut, le mode d’organisation horizontale abolit toute hiérarchie. Toutes les décisions sont prises de manière collective, par le vote.

Il n’y a pas de distinction d’âge

La plupart du temps, les élèves sont regroupés par âge. Et à chaque classe correspondent des objectifs à atteindre durant l’année scolaire. La pédagogie Sudbury supprime ces distinctions. Les « grands » de 16 ou 18 ans partagent la même classe unique que les « petits » de 5 ans.

Ce système, dont se sont inspirées les écoles Montessori, a déjà fait ses preuves. L’émulation collective est multipliée, les plus petits sont stimulés par les plus grands, qui ont eux-mêmes l’occasion de développer de nouvelles connaissances pour répondre aux questions des plus jeunes.

Lire aussi : Montessori : 10 super activités à faire avec vos enfants

La richesse des interactions entre élèves développe la créativité et un sens de la coopération et du vivre-ensemble plutôt qu’un esprit de compétition. 🤝

Les rythmes scolaires respectent les rythmes de l’enfant

Avec la pédagogie Sudbury, la notion de retard ou d’avance n’existe pas. Si un enfant ne sait pas encore lire à 9 ans, ce n’est pas grave. La lecture ne vaut pas mieux qu’une activité jardinage ou la musique.  

Chaque élève apprend donc sans pression, à son propre rythme. Certains peuvent être considérés comme « en avance » en maths et « en retard » sur le plan de la motricité. Chacun est libre d’avancer à son rythme, dans le respect de sa personnalité et de son individualité.

Fais ce qui te plaît 

Comme il n’y a pas de programme imposé, ni d’objectif à atteindre, les enfants sont complètement autonomes et libres de s’intéresser à ce qui compte vraiment pour eux durant le temps scolaire. Ils sont autorisés à passer la journée à s’amuser dehors, à lire un livre ou à apprendre à jouer du piano. 

Il n’y a d’ailleurs aucune hiérarchie entre les matières scolaires ni entre les métiers. 

Le personnel encadrant est là pour aider les élèves à atteindre leurs objectifs, pour répondre à leurs questions et pour les guider dans leur chemin d’apprentissage. En somme, ils encouragent l’indépendance des enfants plutôt que de leur imposer des connaissances obligatoires.

Tolérance et bienveillance 

Puisqu’il n’y a pas vraiment de norme, tout le monde est accepté, quel que soit son style vestimentaire ou ses opinions. Les moqueries ou le harcèlement n’ont pas leur place. Tout acte de violence physique ou verbale donne  lieu à une plainte traitée par l’équipe pédagogique en réunion (appelée « conseil de justice », « conseil de paix » ou « conseil de médiation »). 👩‍⚖️

Ainsi toutes les interactions entre élèves ou avec les éducateurs reposent sur le principe de la communication non violente. 

4 - Où trouver les écoles Sudbury en France ?

 

Les écoles Sudbury en France ne sont pas très nombreuses mais si vous cherchez une école démocratique où scolariser votre enfant, cette liste non exhaustive peut vous y aider :

  • L'école Sudbury Lille est basée sur le modèle de la «Sudbury Valley School», et accueille les enfants âgés de 4 à 19 ans, libres et responsables.
  • L’école démocratique de Montpellier s’inspire elle aussi de la pédagogie Sudbury.
  • L’école créative, à Montauban, est une école maternelle et élémentaire, de même que l’école Ecolline à St-Martin-En-Haut (69).
  • La croisée des chemins à Dijon est une école primaire qui fait partie des premières du genre en France.
  • L’école Dynamique est une école Sudbury à Paris
  • Le lycée autogéré de Paris est un établissement public expérimental créé par le ministère de l’éducation nationale en 1982, de même que le lycée expérimental de St-Nazaire (44).

Les écoles démocratiques qui n'appliquent pas la méthode Sudbury sont plus nombreuses. Pour vous simplifier la vie, le site de l’EUDEC (Communauté Européenne pour l’Éducation Démocratique) propose une carte de leurs localisations !

 

5 - École Sudbury, l’avis des parents

 

Comme toujours lorsqu’il s’agit d’un modèle éducatif qui rompt avec le paradigme dominant, les parents sont divisés et les avis sont tranchés ! Le journal Slate a réalisé une enquête sur les écoles démocratiques et donne la parole aux principaux concernés. 

École démocratique, les avis positifs :

  • Les élèves qui ne se sentent pas adaptés au système éducatif classique et qui sont en échec scolaire trouvent une manière adaptée à leur personnalité de poursuivre leurs apprentissages, loin de la pression des notes et de la compétition. 
  • Il est possible de passer tous les examens de l’Éducation Nationale (Brevet des collèges, Baccalauréat) en candidat libre, et même de reprendre une scolarité ordinaire à n’importe quel moment du parcours. 🎓
  • Les interactions entre petits et grands permettent aux premiers de développer un langage plus élaboré et aux seconds de transmettre leurs connaissances. 
  • L’accent est mis sur l’épanouissement de l’enfant et la prise en compte des besoins de chaque élève. Celui-ci est traité comme un individu responsable qui fait l’apprentissage concret de la démocratie. C’est donc une école de la citoyenneté qui apprend à devenir adulte.

Les avis négatifs :

  • Les enfants doivent comprendre qu’il est parfois nécessaire de faire des efforts, qu’on n’a pas toujours la possibilité de laisser libre cours à ses envies. Lorsqu’un élève manque de motivation, personne ne l’oblige à se mettre au travail, considérant que chacun va à son rythme. Le problème, c’est que quand la situation dure trop longtemps un enfant peut risquer de ne pas acquérir les connaissances du socle commun. 
  • L’instruction est obligatoire. Cela signifie qu’en fonction de leur âge, les élèves doivent maîtriser un certain nombre de connaissances jugées indispensables. Cela entre en contradiction avec le principe d'absence de programme.
  • Les élèves peuvent se sentir en décalage avec ceux qui suivent une scolarité ordinaire. Parce que leurs journées sont très différentes et parce qu’ils développent des centres d’intérêt spécifiques, ils peuvent avoir du mal à nouer des amitiés en dehors des élèves fréquentant l’école Sudbury.


Et si vous aussi avez envie d’aider votre enfant à atteindre ses objectifs de vie en lui fournissant les outils scolaires adaptés à sa réussite, n’hésitez pas à faire appel à nos professeurs particuliers. Ils sont toujours soucieux du bien-être et de l’épanouissement personnel de leurs élèves !

Devenir 1er de la classe grâce aux cours particuliers

Inscrivez-vous pour un cours d'essai gratuit @GoStudent

Réservez dès maintenant