TROUBLE DE L'APPRENTISSAGE

Dyspraxie : tout savoir sur ce trouble du développement moteur

Sommaire

  1. Définition de la dyspraxie
  2. Symptômes de la dyspraxie
  3. Dyspraxie ou apraxie?
  4. Diagnostic de dyspraxie
  5. Traitement contre la dyspraxie
  6. Exercices pour la dyspraxie

 

Si votre enfant souffre de dyspraxie, cela veut dire qu’il a un trouble de la planification des gestes volontaires, intentionnels. Une enfant qui souffre de dyspraxie aura par exemple des difficultés pour faire ses nœuds de lacets. 

La dyspraxie est également connue sous le nom de trouble du développement de la coordination. Ce trouble courant qui affecte le mouvement et la coordination n'affecte pas l’intelligence de votre enfant. 🙂

Aujourd’hui, dans notre article, nous allons continuer sur notre lancée concernant les troubles DYS. Et vous verrez aussi que des personnes célèbres, comme Jean Dujardin, souffrent de ce trouble.

Enfants courant

1 - Définition de la dyspraxie

 

La dyspraxie est un trouble moteur cérébral. Elle affecte la motricité fine et globale, la planification motrice et la coordination. Bien que cela puisse affecter les capacités cognitives, ce n'est pas lié à l'intelligence.

Si votre enfant souffre de ce trouble depuis sa naissance, il aura de la peine à passer les étapes clés d’un développement dit “normal”. Vous aurez l’impression qu’il se comporte de manière immature pour son âge. Il présentera aussi sûrement des difficultés d’élocution et semblera maladroit. C’est pour cela que souvent les personnes utilisent le terme obsolète de “Syndrôme de l’enfant maladroit” pour mettre une étiquette sur ce type de comportement. 

 

2 - Symptômes de la dyspraxie

 

Votre enfant semble "désynchronisé" avec son environnement. À l'adolescence et à l'âge adulte, les symptômes de la dyspraxie peuvent entraîner des difficultés d'apprentissage et amener à une faible estime de soi. Malheureusement ce trouble dure toute la vie et il n'existe actuellement aucun remède.

Cependant, il existe des stratégies efficaces, notamment l'ergothérapie et l'orthophonie, pour gérer efficacement la dyspraxie. Vous trouverez à la fin de l’article des exercices pour accompagner votre enfant dyspraxique.

Lire aussi : Dysphasie : tout savoir sur ce trouble de l'apprentissage du langage

3 - Dyspraxie ou apraxie?

 

Bien que ces deux termes semblent familiers et soient tous deux des conditions cérébrales, la dyspraxie et l'apraxie ne sont pas les mêmes.

La dyspraxie est une pathologie présente dès la naissance. L'apraxie peut se développer à la suite d'un accident vasculaire cérébral ou d' une lésion cérébrale à tout moment de la vie, bien que certains types puissent avoir des composants génétiques.

Il existe plusieurs types d'apraxie qui affectent différentes fonctions motrices. On pense souvent qu'il s'agit d'un symptôme d'un trouble neurologique, métabolique ou autre.

L'apraxie peut disparaître d'elle-même en quelques semaines, surtout si elle est le résultat d'un accident vasculaire cérébral.

Il est possible d'avoir à la fois de la dyspraxie et de l'apraxie.

Les symptômes peuvent inclure:

  • positions corporelles inhabituelles
  • irritabilité générale
  • sensibilité aux bruits forts
  • problèmes d'alimentation et de sommeil
  • Beaucoup de mouvement au niveau des bras et des jambes
  • de la peine à s'habiller seul auto-habillage

La dyspraxie rend l'organisation des mouvements physiques plus difficile. Par exemple, votre enfant veut traverser le salon avec ses manuels scolaires, mais il n’y arrive pas sans trébucher, se cogner contre quelque chose ou faire tomber ses livres.🤔

D'autres signes et symptômes peuvent inclure :

  • Une posture étrange
  • des difficultés avec la motricité fine. Cela va affecter l'écriture, l'art et le jeu avec des blocs et des puzzles
  • problèmes de coordination qui rendent difficile de sauter ou attraper une balle
  • Applaudir
  • manger et boire 

Bien que l'intelligence ne soit pas affectée, la dyspraxie peut rendre plus difficile l'apprentissage et la socialisation.  En effet, votre enfant aura : 

  • une courte durée d'attention pour les tâches difficiles
  • difficulté à suivre ou à se souvenir des instructions
  • un manque de sens de l'organisation
  • difficulté à acquérir de nouvelles compétences
  • faible estime de soi
  • comportement immature
  • difficulté à se faire des amis

Lire aussi : Les 5 clés pour aider un enfant à se faire des amis (témoignage)

4 - Diagnostic de dyspraxie

 

La gravité des symptômes peut varier énormément d'un enfant à l'autre. 

Si votre enfant se heurte souvent à des objets, laisse tomber des objets ou à des difficultés de coordination physique, cela ne signifie pas qu'il souffre de dyspraxie. Ces symptômes pourraient être le signe d'un certain nombre d'autres conditions - ou de rien du tout.🙂

Il est important de voir leur pédiatre pour une évaluation approfondie. Un médecin évaluera des facteurs tels que:

  • antécédents médicaux
  • dextérité
  • Capacités motrices globales
  • étapes de développement
  • capacités mentales

Il n'y a pas de tests médicaux spécifiques pour diagnostiquer la dyspraxie. Le diagnostic peut être posé si :

  • les capacités motrices sont nettement inférieures à ce qui est attendu pour leur âge
  • un manque de motricité a un effet négatif persistant sur les activités quotidiennes
  • les symptômes ont commencé tôt dans le développement
  • d'autres conditions avec des symptômes similaires ont été exclues ou diagnostiquées

Un médecin pourra diagnostiquer un trouble comme une dyspraxie ou un trouble de la coordination du développement.

 

5 - Traitement contre la dyspraxie

 

Même s'il arrive que pour certains enfants, les symptômes disparaissent d'eux-mêmes à mesure qu'ils vieillissent, la plupart du temps, ce n'est pas le cas. 

Il n'y a pas de remède contre la dyspraxie. Cependant, avec les bonnes thérapies, les personnes atteintes de dyspraxie peuvent apprendre à gérer les symptômes.

Certains enfants réussissent bien avec des interventions mineures. D'autres ont besoin de thérapies plus intenses pour avoir une amélioration. Quelles que soient les thérapies que vous choisissez, elles peuvent être ajustées en cours de route.

Avec une pratique régulière, votre enfant peut apprendre à mieux gérer les tâches, telles que :

  • attacher ses chaussures ou s'habiller seul
  • utiliser correctement les ustensiles de cuisine
  • utiliser les toilettes
  • marcher, courir et jouer
  • organiser une approche du travail scolaire

La thérapie peut aider votre enfant à gagner en confiance, ce qui peut aussi l'aider socialement. Si votre enfant présente un trouble DYS, sont école de votre enfant peut fournir des services et des aménagements spéciaux pour faciliter son apprentissage.

6 - Exercices pour la dyspraxie

 

Voici des exercices pour vous aider à accompagner votre enfant, vous pouvez aussi voir dans notre article pourquoi apprendre a dessiner les avantages de cette activité.

Comme ressources nous vous recommandons : 

Il est aussi habituel pour un enfant dyspraxique d'avoir d'autres conditions avec des symptômes qui se chevauchent. Certains d'entre eux sont :

  • Trouble d'hyperactivité avec déficit de l'attention (TDAH) , qui provoque des comportements hyperactifs, des difficultés de concentration et des difficultés à rester assis pendant de longues périodes

Lire aussi : Mon enfant est hyperactif : comment canaliser son énergie ?

  • Trouble du spectre autistique , un trouble neurodéveloppemental qui interfère avec l'interaction sociale et la communication
  • Apraxie infantile de la parole , ce qui rend difficile de parler clairement
  • La dyscalculie, un trouble qui rend difficile la compréhension des nombres et la compréhension des concepts de valeur et de quantité
  • Dyslexie , qui affecte la lecture et la compréhension de la lecture

Bien que certains symptômes soient les mêmes, ces autres conditions n'impliquent pas les mêmes problèmes de motricité fine et globale de la dyspraxie.

D'autres conditions, comme la paralysie cérébrale , la dystrophie musculaire et les accidents vasculaires cérébraux , peuvent provoquer des symptômes physiques similaires à la dyspraxie. C'est pourquoi il est important de consulter un médecin pour obtenir un bon diagnostic. ✔️

Devenir 1er de la classe grâce aux cours particuliers

Inscrivez-vous pour un cours d'essai gratuit @GoStudent

Réservez dès maintenant