TROUBLE DE L'APPRENTISSAGE

Comment repérer un trouble spécifique des apprentissages

Temps de lecture : 10 min

Votre enfant a des difficultés à s’améliorer en lecture ou à enfin retenir ses tables de multiplication ? Il est possible qu’il soit atteint par ce qu’on appelle un « trouble des apprentissages ». Si certains signes sont assez faciles à déceler, comme ceux que je viens de citer, d’autres sont parfois plus compliqués à interpréter. Parfois, les enfants, frustrés de ne pas se voir progresser aussi rapidement que leurs camarades ou de ne pas comprendre ce qui semble « facile » pour les autres, font de leur mieux pour cacher ce qu’ils pensent être une faiblesse. Il n’est alors pas toujours facile de savoir si l’enfant a simplement des difficultés scolaires ou s’il est atteint d’un véritable trouble. C’est le cas de 5 à 7 % des enfants, c’est-à-dire en moyenne un enfant par classe. En outre, 40 % des enfants qui présentent un trouble de l’apprentissage cumulent les difficultés (un enfant dyslexique pourrait également être dyscalculique, par exemple). 

Sources de stress et d’anxiété pour l’enfant, ces troubles de l’apprentissage peuvent être à l’origine de nombreux problèmes d’ordre scolaire ou psychologique. Ils doivent être diagnostiqués par un professionnel et les enfants concernés doivent bénéficier d’un suivi particulier. Mais comment faire la différence entre un retard « normal » dans l’acquisition de la matière et un trouble des apprentissages ? Quelques conseils. 🙏

un-trouble-specifique-des-apprentissages

 

Les troubles des apprentissages, c’est quoi ? 

Les troubles des apprentissages regroupent ce qu’on appelle communément les troubles « dys ». Vous avez probablement déjà entendu parler de la dyslexie, par exemple ? Il s’agit bien là d’un trouble des apprentissages, qui concerne les capacités en lecture. Les autres, peut-être moins connus, sont les suivants : 

🧠 Dysorthographie, ou déficit en expression écrite

🧠 Dyscalculie, ou déficit en calcul et en mathématiques en général

🧠 Dyspraxie, ou troubles de la coordination 

🧠 Dysphasie, ou troubles du langage oral

🧠 TDAH, ou trouble de l’attention (avec ou sans hyperactivité)

Tous ces troubles, parfois appelés « handicaps invisibles », sont d’ailleurs considérés comme un handicap par l’État français depuis 2005. Ils sont à distinguer entièrement des capacités intellectuelles ! Un enfant atteint d’un trouble des apprentissages n’est pas forcément moins intelligent qu’un autre, il n’est d’ailleurs pas rare que des enfants considérés comme « haut potentiel », c’est-à-dire dont le QI est plus élevé que 125, présentent un ou plusieurs de ces troubles. 🤔

En réalité, il s’agit de problèmes « cognitifs ». En gros, ça veut dire qu’une des parties du cerveau a un dysfonctionnement, ce qui entraîne des problèmes dans la scolarité. Dans le cas de la dyslexie, par exemple, c’est la partie du cerveau consacrée à la lecture qui ne fonctionne pas normalement et qui empêche ainsi l’élève de progresser au même rythme que les autres. 

Mais toutes les difficultés scolaires ne s’expliquent pas par un trouble des apprentissages : d’autres facteurs peuvent également influencer les performances scolaires, tels que les déficiences intellectuelles, le milieu psychoaffectif ou la santé mentale de l’enfant. 

 

Devenir 1er de la classe grâce aux cours particuliers

 

Comment repérer les troubles des apprentissages ?

Il va sans dire que ces troubles, souvent perçus comme un échec ou une faiblesse, peuvent être à l’origine d’un certain mal-être, voire carrément d’une véritable anxiété. Pour éviter de paraître « moins doués » que leurs camarades, les enfants touchés vont probablement tenter de cacher leurs difficultés. Pourtant, certains signes ne trompent pas ! Faisons le point sur les différents « symptômes » qui devraient vous alerter⚠️

 

🚨 Difficultés scolaires « anormales »

Par anormales, je veux dire qu’elles sont soit : 

  • Spécifiques à certaines matières : difficultés persistantes en lecture dans le cas de la dyslexie, mauvaise perception des nombres et difficultés à apprendre les tables de multiplication dans le cas de la dyscalculie, par exemple.
    Un enfant peut alors exceller en rédaction et en français, mais présenter de véritables difficultés en calcul mental !
  • Apparues de façon soudaine alors que l’enfant se « débrouillait bien » jusqu’alors
  • Incohérentes par rapport à ce qu’on pourrait attendre d’un enfant compte tenu de ses capacités intellectuelles ou de son développement psychoaffectif. Votre enfant s’entend souvent dire « fais un effort, tu travailles en dessous de tes capacités » ? Peut-être qu’un trouble des apprentissages explique ce décalage ☝️

Ou qu’elles se manifestent par exemple seulement à l’écrit. Si un enfant s’exprime très bien à l’oral et semble maîtriser le vocabulaire sans problème, mais éprouve des difficultés à comprendre le sens global d’un texte, il n’est pas impossible qu’il soit dyslexique ! 

 

🚨 Manque de concentration

Souvent, les enfants atteints d’un (ou de plusieurs) trouble(s) des apprentissages paraissent être dans la lune🌙 

En réalité, c’est souvent parce qu’ils ont des difficultés à comprendre les consignes, surtout lorsqu’ils les entendent pour la première fois ou lorsqu’elles sont complexes, en particulier lorsqu’elles contiennent plusieurs éléments. Puisqu’il leur est dès lors presque impossible de se souvenir de la consigne puis de l’appliquer correctement, ils auront l’air « déconnectés ». 

 

🚨 Problèmes en lecture, en orthographe, en maths ou en expression écrite

Ce sont ces compétences qui sont le plus souvent affectées par un trouble des apprentissages. 

Vous remarquerez d’ailleurs peut-être que votre enfant présente un manque d’enthousiasme flagrant pour ces différents exercices ! 😒

 

🚨 Tendance à vouloir passer inaperçu… ou l’inverse

Certains enfants atteints d’un trouble des apprentissages tentent à tout prix de cacher leurs « faiblesses ». Parfois, aux prix d’efforts supplémentaires, ils peuvent arriver à « faire comme si de rien n’était ». On observera également une réticence à participer aux travaux de groupes, une peur d’être interrogé par le professeur ou encore une habitude de s’asseoir au fond de la classe, là où ils peuvent passer plus inaperçus. 🙈 

Chez d’autres enfants, on observe le phénomène inverse : ils adoptent la stratégie du « pour mieux me cacher, je me montre en plein jour ». C’est une manière habile de détourner l’attention de leurs difficultés scolaires. Ils préféreront faire le clown, déranger la classe ou faire comme s’ils étaient complètement détachés de leur performance scolaire 🤡

 

🚨 Manque d’organisation, retards fréquents

Un enfant qui présente un trouble des apprentissages aura probablement de grandes difficultés à gérer son temps. Certaines tâches lui demanderont beaucoup plus d’efforts et lui prendront plus longtemps, ce qui compliquera sa perception du temps dont il a besoin pour finir tout ce qu’il doit accomplir.  

Un enfant atteint de dyspraxie, par exemple, aura également de grandes difficultés à coordonner ses mouvements : il pourrait également marcher très lentement, avoir des difficultés à lacer ses chaussures ou encore être régulièrement en retard. 🏃

 

🚨 Une véritable angoisse face aux tests et examens

Si un enfant : 

  • Est toujours l’un des derniers à terminer son interrogation
  • Se dépêche de terminer en bâclant ses réponses
  • Écrit d’une manière très peu soignée 
  • Rate souvent ses examens alors qu’il a fourni beaucoup d’efforts 

C’est peut-être lié à un trouble spécifique des apprentissages. Ces difficultés peuvent causer un stress important à la veille de tests et d’examens ! 

 

🚨 Une très grande susceptibilité

Les enfants qui présentent un trouble des apprentissages ressentent souvent une certaine gêne, voire de la honte. Tant qu’ils n’ont pas été diagnostiqués, ils ne comprennent pas pourquoi ils n’avancent pas au même rythme que leurs camarades. 

Cela peut mener à une véritable détresse psychologique : ils manqueront de confiance en soi, sont perpétuellement stressés par leur environnement scolaire et ont même parfois des difficultés à socialiser correctement à l’école. 

En réaction, il n’est pas rare qu’ils utilisent ce qu’on appelle des « stratégies d’évitement » : pour éviter de devoir essuyer un échec lors d’un test ou examen, ils peuvent par exemple prétexter qu’ils sont malades, demander fréquemment pour aller aux toilettes en classe ou carrément sécher les cours. 

Naturellement, il ne s’agit là que de certains exemples ! Tous les enfants sont différents et ne réagiront peut-être pas de la même manière face à leurs difficultés. 

trouble-des-apprentissages-1

Différents types de troubles des apprentissages et leurs signes les plus courants

🧠 Dyslexie 

Probablement le plus connu des troubles des apprentissages (ou disons le moins méconnu), la dyslexie concerne l’apprentissage de la lecture. 

Les enfants atteints de dyslexie ont des difficultés à associer une syllabe ou une suite de syllabes écrites aux sons qui leur sont associés. Ils ont ce qu’on appelle une « faible conscience phonologique », c’est-à-dire qu’ils confondront souvent les sons proches tels que m/n ou p/b. Ils peuvent également inverser des lettres ou des syllabes lors de la lecture. 

Un enfant dyslexique déchiffre en général beaucoup plus lentement que les autres enfants de son âge ou de son niveau scolaire. 

Ce trouble est souvent associé au trouble suivant : 

🧠 Dysorthographie 

Pour les mêmes raisons qu’il a des difficultés à lire, une enfant dyslexique/dysorthographique a de grandes difficultés à écrire. 

Il mélange souvent les homophones (ver, verre) et ne tient pas compte de certaines règles orthographiques spécifiques à la position des lettres (règle du « m » avant le « b », comme dans « emporter » – l’enfant écrira « enporter »).

🧠 Dyscalculie

Les enfants dyscalculiques ont des difficultés à saisir le sens des nombres. En général, ils ont donc beaucoup de mal avec les cours de maths. 

Ils ne retiennent pas facilement les tables de multiplication, ont parfois des difficultés à dénombrer et compter (même sur leurs doigts), ne lisent pas correctement les nombres (20 500 devient deux-cent-cinquante) ou ont du mal à lire l’heure

🧠 Dyspraxie

Les enfants dyspraxiques ont des problèmes de coordination, c’est-à-dire la manière dont ils coordonnent leurs gestes. 

Un enfant dyspraxique apparaît maladroit (grandes difficultés, notamment, à lacer ses chaussures), a du mal à se repérer dans l’espace (tendance à se cogner un peu partout) et a du mal à écrire, à former les lettres à l’écrit

🧠 Dysphasie

Les enfants dysphasiques ont des difficultés liées au langage. Ils ont du mal à s’exprimer à l’oral, à trouver leurs mots ; ils s’expriment par des phrases courtes, parfois grammaticalement erronées et présentent un grand décalage entre ce qu’ils comprennent et ce qu’ils sont capables d’exprimer eux-mêmes. 

🧠 TDAH

Les enfants qui présentent un trouble de l’attention ont des difficultés à rester concentrés et à soutenir leur attention

Ils ont tendance à être impulsifs et à avoir du mal à gérer leurs émotions, sont souvent « dans leur monde » ou inattentifs et perdent le fil malgré de gros efforts et beaucoup de bonne volonté. 

 

Que faire si vous pensez que votre enfant présente un trouble des apprentissages ?

Tous ces signes ne sont évidemment que théoriques. Pour qu’un trouble des apprentissages soit confirmé, il doit être diagnostiqué par un professionnel, l’enfant concerné devra être suivi et certains de ses cours devront être adaptés. N’hésitez pas à en parler à ses professeurs ou à vous tourner vers un neuropsychologue ou un médecin ! 

Et pour aider vos enfants à surmonter leurs difficultés scolaires, vous pouvez toujours faire appel à un tuteur GoStudent. Nos professeurs particuliers prennent le temps de s’adapter aux besoins spécifiques de chacun de leurs élèves et les aident tant sur le plan scolaire que sur le plan psychologique. Un accompagnement personnalisé peut permettre à un enfant de véritablement déployer ses ailes ! 🦋

Réservez une leçon d’essai gratuite par ici ! 



À propos de Pauline

Pauline

Pauline est traductrice et créatrice de contenu chez GoStudent. Titulaire d’un diplôme en interprétation depuis l’allemand et le russe vers le français, elle a également une expérience solide dans l’éducation : après avoir longtemps été animatrice dans des camps de vacances et avoir donné des cours particuliers à des enfants comme à des jeunes adultes, elle est à présent engagée dans un projet d’aide à la scolarisation à la maison ainsi que dans un projet de sensibilisation démocratique pour plus d’inclusivité chez les jeunes dans le Brandebourg, en Allemagne.

conseils pour les parents

Donnez à votre enfant les moyens de préparer son avenir.

Guide gratuit pour motiver et accompagner votre enfant vers le succès scolaire.

Télécharger maintenant