TROUBLE DE L'APPRENTISSAGE

Dysorthographie : tout savoir sur ces troubles de l'écriture

Sommaire

  1. Dysorthographie qu'est ce que c'est ?
  2. Signes courants de dysorthographie
  3. Diagnostique pour la dysorthographie
  4. Exercices pour la dysorthographie


Aujourd’hui nous allons vous faire découvrir la dysorthographie, un trouble de l’acquisition et de la maîtrise de l’orthographe. La dysorthographie est un trouble de l’apprentissage qui fait partie de la famille des DYS.

Si votre enfant souffre  de dysorthographie, il éprouve de grandes difficultés à maîtriser les règles d'orthographe, cela va entraîner une altération de son écriture, des difficultés à l’écrit semblables à celles du dysgraphique, aussi bien quand elle est spontanée que quand il doit faire une dictée.  Découvrez dans cet article des conseils pour mieux comprendre votre enfant dysorthographique et l’aider dans son parcours scolaire.

Dysorthographie

1 - Dysorthographie qu'est ce que c'est ?

 

La dysorthographie est généralement la conséquence d’un trouble de l’apprentissage. Si votre enfant est dyslexique, par exemple, il souffre forcément de ce trouble de l’écriture. Mais, il existe également des cas isolés de dysorthographie sans dyslexie. Si votre enfant est dyslexique, vous trouverez de nombreuses astuces dans notre article sur comment aider parfaitement un enfant dyslexique à la maison.

Nous reconnaissons la présence d'un trouble d'apprentissage chez les enfants présentant des difficultés à acquérir des compétences en lecture, en écriture, en compréhension ou en mathématiques. Ce que nous appelons dyslexie (lecture), dysorthographie (écriture et orthographe) ou dyscalculie (mathématiques) sont en fait trois manifestations différentes des troubles d'apprentissage, chacune trouvant son origine neurologique dans différentes régions du cerveau et sont présentes sur le long terme. 

En tant que parent, c’est important pour vous de bien comprendre ce point, car il permet de distinguer un trouble  des apprentissages persistant des difficultés d'apprentissage, qui sont passagères, transitoires et généralement de courte durée. En France, si votre enfant est diagnostiqué avec un trouble de l’apprentissage, alors des aménagements peuvent être mis en place pour lui durant sa scolarité. 👍

Lire aussi : Dyscalculie : comment aider votre enfant en maths

2 - Signes courants de dysorthographie

 

Les problèmes typiques d’un enfant qui souffre de dysorthographie sont :

  • Omissions ou ajouts de lettres
  • Inversions de lettres et/ou de chiffres
  • Segmentation des mots
  • Fusion de mots avec des pronoms/déterminants
  • Difficultés d'orthographe lors de la copie
  • Difficultés récurrentes avec la grammaire
  • Notes significativement plus faibles en anglais/français

Lire aussi : Dyscalculie : comment aider votre enfant en maths 

Les différents types de dysorthographie. On reconnaît trois types de dyslexie et de dysorthographie :

#1 Dyslexie phonologique et dysorthographie

Une Dyslexie ou Dysorthographie phonologique affecte les stratégies de décodage liées aux conversions lettre-son. Cela signifie que votre enfant présentera des difficultés lorsqu'il devra convertir avec précision des séquences de lettres ou de syllabes en sons; cela implique des difficultés liées à la conversion graphème-phonème, où le mot écrit n'est pas celui qui est lu ou parlé. Votre enfant fera donc des erreurs dans l'enchaînement ou le positionnement des lettres, viendra en inverser certaines ou inverser des syllabes, arrivera à ajouter ou omettre des lettres, etc. 

Si c’est le cas de votre enfant, il faut savoir qu’il va donc privilégier la reconnaissance globale des mots, en essayant de se souvenir ou de reconnaître leur forme globale à l'écrit, soit en tentant de les deviner à l'aide des lettres initiales. Par exemple, le mot « respiratoire » pourrait être écrit ou lu comme « résipirtatoire », ou même deviné comme étant « respiration » en raison de difficultés de séquençage des lettres et des sons.

#2 Dyslexie de surface et dysorthographie

Ces types de difficultés affectent plutôt la reconnaissance de la forme des mots, représentant essentiellement la capacité de votre enfant à reconnaître visuellement un mot ou à se souvenir de sa forme lors de son écriture. Alors que chaque mot écrit possède sa forme et sa silhouette spécifiques, les enfants présentant une dyslexie de surface auront des difficultés à reconnaître visuellement certains mots. Alors qu'ils pourraient plutôt essayer de les deviner ou de les confondre avec d'autres mots visuellement similaires. 

Si c’est le cas de votre enfant, il a sûrement une vitesse de lecture hésitante, syllabique et lente. Par exemple, ils auront tendance à écrire  « disine » au lieu de dessin.

#3 Dyslexie mixte et dysorthographie

Étant la variante la plus sévère du lot, une dyslexie ou dysorthographie mixte affecte les deux stratégies de décodage en lecture ou en écriture, autant le graphème-phonème que la reconnaissance de la forme des mots. 👁️‍🗨️

Lire aussi : Dysphasie : tout savoir sur ce trouble de l'apprentissage du langage

3 - Diagnostique pour la dysothographie

 

Dans certains cas, l'identification d'un trouble d'apprentissage peut être une tâche ardue, car elle est souvent confondue avec un manque d'effort ou même une inattention. 😤

L'inverse est également vrai, dans la mesure où certaines difficultés scolaires sont souvent attribuées à un trouble des apprentissages, alors qu'elles découlent en réalité d'un trouble déficitaire de l'attention sous-jacent. En effet, la comorbidité entre un trouble des apprentissages comme la dyslexie et un TDAH est fréquente. En Europe, on estime que 35 % des personnes présentant un TDAH présentent également un trouble des apprentissages tel que la dyslexie, la dysorthographie ou la dyscalculie.

Si vous pensez que votre enfant souffre d’un trouble spécifique d'apprentissage, faite-le évaluer par un neuropsychologue, il pourra ainsi faire une analyse approfondie afin de mieux distinguer les difficultés inhérentes aux troubles d'apprentissage de celles découlant d'autres conditions (TDAH, perception et exploration visuelles, dysphasie, déficience intellectuelle, etc. ). 

De plus, en identifiant les domaines spécifiques de lutte en lecture, en écriture ou en mathématiques (décodage, conversion graphème-phonème, reconnaissance visuelle, orthographe phonologique, compréhension, calcul ou résolution de problèmes, etc.), le neuropsychologue parviendra à caractériser et identifier la nature du trouble des apprentissages dont souffre votre enfant (phonologique, superficiel, mixte ), il pourra ainsi vous aider à `mettre en place un projet éducatif spécifique pour votre enfant, par exemple en vous proposant un rééducation par des services d'orthophonie ou de remédiation.

 

4 - Exercices pour la dysothographie

 

Voici des exercices que vous pouvez utiliser maintenant :

  • Soigner la dysorthographie (exercices pratiques sur YouTube) 
  • Le site dys-positif propose également de nombreuses fiches, activités pour accompagner votre enfant, qu’il soit dysorthographique ou qu’il présente un autre trouble de l’apprentissage.


Sachez aussi que vous n’êtes pas seuls ! Après vous être fait aider par un professionnel, vous pouvez faire appel à nos professeurs particuliers GoStudent, ils sont spécialistes en la matière et adapteront entièrement leur méthode aux besoins spécifiques de votre enfant, réservez une leçon gratuite ! 😊

Devenir 1er de la classe grâce aux cours particuliers

Inscrivez-vous pour un cours d'essai gratuit @GoStudent

Réservez dès maintenant