Découvrez quelques conseils pour mieux comprendre la dyslexie et aider votre enfant dyslexique alors que les parcours scolaires de nombreux élèves à travers le monde ont été complètement chamboulés par la crise. 👉

On vous en parlait dans un article précédent : les troubles spécifiques des apprentissages, considérés comme un handicap par l’État français depuis quelques années, peuvent entraîner une véritable détresse psychologique chez les enfants touchés. Tant qu’un trouble n’a pas été diagnostiqué par un professionnel, il peut être la cause d’un sentiment d’impuissance face à l’apprentissage, d’un manque cruel de confiance en soi voire d’une exclusion sociale. 

Une fois diagnostiqués, ces troubles peuvent amener les enseignants à l’école à organiser certains aménagements à leur méthode d’enseignement pour accompagner l’élève dans son apprentissage. Les professeurs sont formés pour ça, mais que se passe-t-il lorsque votre enfant doit suivre les cours à la maison ou faire ses devoirs ?

Problèmes dyslexie

La dyslexie, c’est quoi ?


La dyslexie touche environ 5% des enfants. Ce trouble spécifique des apprentissages altère particulièrement l’apprentissage de la lecture et l’acquisition du langage écrit. Les enfants qui présentent ce trouble n’ont en général aucune déficience intellectuelle et aucun problème sensoriel (lié à la vue ou à l’ouïe) mais présentent un retard important dans l’acquisition des compétences en lecture. 

Comme l’explique Marie, neuropsychologue et membre de la DDAI (Davis Dyslexia Association International), la dyslexie touche la capacité à reconnaître un mot à l’écrit. Lorsqu’on lit un mot, deux processus entrent en jeu : le « déchiffrement », c’est-à-dire le fait d’associer des lettres ou des groupes de lettres à un son défini, et « l’adressage orthographique », c’est-à-dire le fait que notre cerveau retient certaines règles orthographiques et y associe une prononciation – c’est le cas pour le mot « coccyx », par exemple, qui se prononce « koxis ». La dyslexie peut toucher ces deux procédés ou seulement l’un d’entre eux 🧠


Déceler une dyslexie


« En général, on ne devrait pas tenter de diagnostiquer une dyslexie avant l’âge de 8 ans », explique Marie. En effet, la plupart des enfants apprennent à lire vers l’âge de 6 ans, et tous les enfants n’apprennent pas au même rythme ! Certains enfants parviennent même à apprendre à lire par eux-mêmes, tandis que d’autres ont besoin de plus de temps et d’efforts. Par contre, si vous constatez un retard important – un enfant de 8 ans qui lit toujours comme s’il en était aux premières leçons en lecture, par exemple – c’est peut-être lié à un trouble dyslexique. 

Selon Marie, outre un retard important dans certaines compétences par rapport aux autres enfants de son âge, un enfant dyslexique présente souvent ces différents signes : 

🧠 Attention limitée, distraction constante – l’enfant est souvent « dans la lune »

🧠 S’entend parfois dire par ses professeurs qu’il est paresseux alors qu’il fournit peut-être plus d’efforts que ses camarades

🧠 Faible estime de soi, angoisse liée aux examens et au monde scolaire en général

Pour pallier ce mal-être, l’enseignement doit être adapté aux besoins spécifiques des enfants présentant un tel trouble. 

Et chez vous, que pouvez-vous mettre en place pour aider votre enfant dyslexique ?

aider enfant dyslexie

Aider un enfant dyslexique à la maison


« Une dyslexie ne peut être guérie une fois pour toutes », explique Marie. « Le cerveau de l’enfant fonctionne d’une certaine façon, et il faut adapter l’enseignement à cette particularité. » 

Il faut donc donner à l’enfant des outils et des méthodes pour faciliter son apprentissage ! Et dans ce processus, la participation des parents et leur soutien psychologique est indispensable. Faites-vous aider d’un professionnel dans tous les cas, mais voici quelques idées que vous pouvez mettre en place pour aider votre enfant 

👉 N’expliquez plus un mot inconnu avec d’autres mots, comme une définition dans un dictionnaire, mais avec des images, des symboles, des sons… Pour un enfant dyslexique, associer une lettre écrite à un concept abstrait est particulièrement difficile – associez donc plus d’images aux mots qu’il apprend !

👉 Vous n’êtes pas un professionnel ! N’obligez pas votre enfant à lire si tout ce qu’il en résulte sont des crises de larmes ou de la frustration. Lisez-lui un livre vous-même, utilisez des audiolivres, utilisez des outils tels que Microsoft Sway qui lisent des textes à voix haute, passez par d’autres outils d’apprentissage visuels comme les vidéos, les films, etc. Si vous l’aidez à faire ses devoirs, lisez-lui les consignes à voix haute !

👉 Encouragez votre enfant à faire du sport ! La coordination physique encourage également le développement de l’hémisphère du cerveau qui aide à l’apprentissage de la lecture. Le yoga pour enfants, par exemple, peut aider à atteindre un équilibre tant physique que psychologique ! 

👉 Ne le pressez pas. Un enfant dyslexique avance à son propre rythme, laissez-lui le temps qu’il lui faut pour faire ses devoirs ! 

Idée d’activité à faire avec votre enfant : écrivez, sur deux flashcards différentes (deux morceaux de papier cartonné par exemple), deux mots qui se ressemblent très fort mais ont une petite différence : proie et proue, par exemple. Demandez à votre enfant de déceler la différence entre les deux mots, à l’écrit comme à l’oral. De cette manière, il améliorera sa conscience phonologique – c’est-à-dire la manière dont il attribue les sons aux différentes lettres écrites. Un petit peu tous les jours, et vous serez déjà d’une grande aide pour votre enfant ! 

Et pour la suite ?

Vous n’êtes pas seuls ! D’abord, faites-vous aider par un professionnel ; et pour un accompagnement personnalisé, certains de nos tuteurs GoStudent sont spécialistes en la matière et adapteront entièrement leur méthode aux besoins spécifiques de votre enfant. 

Réservez une leçon gratuite ici 

Votre avis nous intéresse!

logo