EXAMENS

Pourquoi passer le Brevet d'Initiation Aéronautique (BIA) ?

Sommaire

  1. Qu’est-ce que le Brevet d’initiation aéronautique ? 
  2. Quelles sont les conditions du Brevet d’initiation aéronautique ? 
  3. Que comprend la formation du Brevet d’initiation aéronautique ? 
  4. Pourquoi passer le Brevet d’initiation aéronautique ? 
  5. Comment réussir le Brevet d’initiation aéronautique ? 
  6. Que faire après le Brevet d’initiation aéronautique ?


Si votre enfant est passionné d’avions, peut-être passe-t-il ses journées le nez en l’air, en espérant grandir vite pour devenir pilote. Mais savez-vous que, dès 13 ans, il peut prendre de l’avance en passant le Brevet d’initiation aéronautique ? Si vous voulez l’aider à trouver sa voie, poursuivre son rêve, lui proposer le BIA est un excellent premier pas et la porte ouverte à un beau parcours aéronautique. Je vous en dis plus dans cet article.

Petit avion dans les airs

1 - Qu’est-ce que le Brevet d’initiation aéronautique ?

 

Peu de gens le savent mais, si je suis bien professeure de langues, je suis aussi pilote de planeur. Curieuse de découvrir les airs, j’ai fait mon premier vol en parapente à 8 ans, testé un simulateur de chute libre, fait des baptêmes d’hydravion et d’hélicoptère… 🚁 Et, il y a quelques années, j’ai eu un coup de cœur pour le vol à voile, ce type de vol sans moteur, à la fois technique et paisible. Mais il m’a aussi fallu étudier pour obtenir ma licence et remplir un certain nombre de conditions : cours théoriques, vols supervisés, vols en solo, navigation à la carte… Si j’avais connu l’existence du Brevet d’initiation aéronautique, j’aurais adoré commencer à l’adolescence. 

Mais de quoi s’agit-il exactement ? Le Brevet d’initiation aéronautique, ou BIA, est un diplôme délivré en France par l’Éducation nationale et organisé en étroite collaboration avec diverses institutions :

  • Le ministère des Transports
  • La Confédération nationale des Fédérations aéronautiques et sportives
  • L’Armée de l’air
  • La Direction générale de l’aviation civile

Il s’agit donc d’un diplôme au carrefour entre le monde scolaire et celui de l’aviation. Le BIA a été établi en 1968 et il a fêté ses 50 ans, en 2018, sous le parrainage du célèbre astronaute Thomas Pesquet (rien que ça 😉). Il permet de découvrir le monde de l’aviation, via différents domaines ensuite évalués par un examen. Il faut dire que la France est un pays au long historique lié à l’aviation et l’aéronautique. Le BIA permet de perpétuer l’enthousiasme et l’état d’esprit innovant autour de ce secteur. 🧠

Regardez l'entretien vidéo de GoStudent avec un jeune pilote dans l'aéronautique : 

Quel est le coût du BIA ?

Le coût est d'environ 200 euros et si vous réussissez, vous pouvez éventuellement être remboursé de 40 euros par la fédération française d'aéronautique (si vous le passez par un aéro-club). 

2 - Quelles sont les conditions du Brevet d’initiation aéronautique ?

 

Le BIA est généralement organisé dans un établissement scolaire (le plus souvent par le collège en France), en option, sous la responsabilité d’un professeur titulaire du CAEA, le certificat d’aptitude à l’enseignement aéronautique. Mais il est aussi possible de suivre les leçons dans un aéroclub ou à distance, en ligne. La formation BIA nécessite un minimum d’une quarantaine d’heures de cours et une participation financière d’une centaine d’euros. Le prix du BIA comprend généralement les frais d’inscription, les manuels et un vol d’initiation. Il s’agit donc d’un tarif peu élevé au vu des bénéfices.

S’il est habituellement organisé à destination des étudiants (lycées et collèges), il n’y a pas d’âge pour passer le BIA. L’examen peut être passé dès 13 ans mais il faut avoir conscience des attentes en ce qui concerne la matière. En effet, certaines connaissances en physique sont nécessaires, notamment pour comprendre comment un avion vole. Les jeunes peuvent passer leur brevet d’avion ou de planeur et voler seuls avant leurs 18 ans, ce qui est très tentant puisque cela anticipe le permis de conduire. 

 

3 - Que comprend la formation du Brevet d’initiation aéronautique ?

 

Pour obtenir ce diplôme et être détenteur du BIA, il faut suivre des cours et acquérir des compétences dans le domaine aéronautique. Personnellement, je partais de zéro et en étudiant bien, j’ai acquis un super bagage. Les différentes matières enseignées sont :

  • La météo : lire les instruments adéquats, comprendre les concepts de pression ou de température, pouvoir reconnaître les types de nuages… Plutôt classe, non ? 
  • La réglementation : apprendre comment s’organisent les espaces aériens, savoir quels sont les documents obligatoires à avoir, connaître les règles de priorité des aéronefs (par exemple, le planeur a priorité sur l’avion dans les airs car il n’a pas de moteur et est moins flexible).
  • La connaissance des aéronefs : connaître les différents types d’aéronefs, savoir comment ils sont construits et quel est leur équipement.
  • Les principes de vol : comprendre comment un aéronef vole, avec ou sans moteur, selon des axes précis…
  • La navigation : connaître les principes de caps, d’échelle, de boussole, de vol à vue ou aux instruments…
  • La sécurité en vol : connaître les règles de sécurité en vol et notamment les limites de l’être humain (par exemple, dès 1500 m d’altitude, le corps souffre déjà du manque d’oxygène).
  • Les cours d’histoire de l’aéronautique, du mythe d’Icare au GPS.

C’est donc un magnifique mais complexe parcours d’apprentissage, à la découverte d’un faisceau d’apprentissages, allant de la reconnaissance d’un cumulus (le nuage en forme de petit mouton ☁) à la compréhension des phénomènes subis par le corps en vol. Personnellement, j’ai trouvé ça passionnant et le diplôme à la clé en vaut la peine. 🎓

Et pour sortir du côté très théorique des cours du BIA, des sorties sont aussi prévues, notamment dans des aérodromes, bases aériennes, musées, ainsi que des rencontres avec des professionnels. Cela permet aux jeunes de réaliser que l’aviation, ce n’est pas simplement être pilote comme Tom Cruise dans Top Gun. Il y a plein de métiers annexes, comme les professions de contrôleur aérien, technicien ou ingénieur aéronautique, responsable de pistes… 

4 - Pourquoi passer le Brevet d’initiation aéronautique ?

 

Devenir pilote m’a énormément appris : cela m’a offert une culture générale, un vrai épanouissement, cela m’a permis de rencontrer des gens, de découvrir notre belle planète d’en haut et de faire des vols dans des environnements d’exception (en montagne, au-dessus de la forêt, la mer, un lac…). Cela inquiète souvent les parents de laisser leur enfant dans les airs mais ils sont bien accompagnés et ne sont autorisés à voler seuls que quand les instructeurs les jugent capables du point de vue de la technique mais aussi de la maturité. C’est une activité qui demande du sérieux, de la rigueur et du sang-froid et, au-delà d’un sport ou d’un loisir, c’est une vraie école de valeurs. Et ça, ça n’a pas de prix ! 💪

Le BIA a également de nombreux atouts : 

  • Il permet de demander des aides financières aux Fédérations de vol pour poursuivre sa formation de pilotage.
  • C’est un premier pas pour les aspirants pilotes ou ceux qui se destinent à un métier dans le domaine de l’aéronautique.
  • Cela prépare aux différents types de brevets et licences de pilotage.
  • Il est très apprécié par les employeurs dans le monde de l’aviation.
  • C’est un atout si on veut passer un concours pour entrer dans une école de ce secteur.
  • Il permet de prendre conscience des matières à maîtriser pour poursuivre dans cette voie. Cela participe à s’orienter adéquatement dans de futures études ou professions.

 

5 - Comment réussir le Brevet d’initiation aéronautique ?

 

Pour décrocher le Brevet d’initiation aéronautique, il faut réussir l’examen de type QCM organisé par les académies. 📋 Il s’agit donc d’un questionnaire à choix multiples (QCM) de 100 questions à propos des sujets mentionnés plus haut et répartis en 5 blocs : 

  • Aérodynamique et principes de vol,
  • Connaissance des aéronefs,
  • Histoire de l’aéronautique,
  • Météo et réglementation,
  • Navigation et sécurité.

Chaque thème comporte 20 questions et chaque question vaut un point, ce qui veut dire que le QCM du BIA est sur 100. Le résultat minimum à obtenir pour réussir est 50%. Des examens annexes peuvent aussi être passés pour évaluer la connaissance de l’anglais dans le domaine aéronautique, un prérequis pour avoir le droit de communiquer à la radio dans certains pays. 

Si cela peut paraître difficile et un peu stressant au premier abord, il s’agit pourtant d’un test tout à fait réalisable. Il faut cependant prendre les cours au sérieux et étudier régulièrement. Les étudiants peuvent aussi s’entraîner en ligne : des cours, des QCM et les annales du BIA sont disponibles sur internet.

L’examen se passe dans l’une des nombreuses académies de France, qui reçoivent les sujets et les grilles de correction. Il en existe à Paris, Marseille, Dijon, Orléans-Tours, Nantes, Lyon, Toulouse…

 

6 - Que faire après le Brevet d’initiation aéronautique ?

 

Si votre enfant a obtenu le BIA et que cette petite incursion dans le monde de l’aviation lui a plu, il peut poursuivre sur sa lancée en devenant pilote de planeur (oui, oui, je prêche pour ma chapelle 😉) ou d’avion.

La formation de pilote privé (PPL) comprend un approfondissement théorique des notions vues au BIA et des cours pratiques de vol. La licence peut être passée dès 17 ans, à condition de remplir un certain nombre de critères (heures de vol, nombre de décollages et atterrissages, exercices particuliers comme une simulation d’atterrissage en campagne…). Et pour être licencié planeur, il faut avoir au moins 16 ans, avoir passé une visite médicale, passer un examen théorique et cocher un certain nombre de critères du même type que ceux cités ci-dessus pour l’avion. ✅

Votre enfant souhaite passer le BIA et il a besoin d’un petit coup de pouce en maths ou en physique ? N’hésitez pas à contacter l’un de nos professeurs, sur le site de GoStudent. Ils se feront un plaisir de l’aider à suivre son rêve !

Devenir 1er de la classe grâce aux cours particuliers

conseils pour les parents

Donnez à votre enfant les moyens de préparer son avenir.

Guide gratuit pour motiver et accompagner votre enfant vers le succès scolaire.

Télécharger maintenant