COMPORTEMENT

Mon enfant se drogue : 5 règles pour réagir à la situation

Sommaire

  1. Comment savoir si son enfant se drogue ?
  2. Comment réagir si son enfant se drogue ?


La drogue, c’est l’enfer de chaque parent. Et du petit joint avec les copains à une consommation plus régulière, il n’y a parfois qu’un pas. Mais comment reconnaître les signes et anticiper la dépendance ? Comment réagir en tant que parents à cette situation inquiétante et difficile à affronter ? Voilà des questions auxquelles nous tentons de répondre dans cet article, même si, bien sûr, chaque situation est différente. 😱

kind-nimmt-drogen-2

 

Comment savoir si son enfant se drogue ?

 

Selon une étude, en France, en 2017, le nombre d’adolescents ayant déjà consommé de la drogue (autre que du cannabis) s’élevait à pratiquement 7%. Des chiffres qui inquiètent les parents, qui se sentent souvent démunis face à l’addiction de leur enfant. 🥺

 

La première question qui se pose est de reconnaître les signes : comment savoir si votre enfant consomme de la drogue ? En effet, le diagnostic est un premier pas ! La dépendance est souvent insidieuse et progressive, la consommation anecdotique se transforme en usage fréquent pour combler un manque. Et les addicts passent maîtres en matière de mensonges pour détourner l’attention de leurs proches.

 

Pourtant, certains signes ne trompent pas, notamment au niveau du comportement.  Quand l’addiction prend le pas sur tous les autres aspects de la vie – santé, famille, amis, études, loisirs… –, il n’y a plus de doute possible. Mais quelques petits signes peuvent permettre de ne pas atteindre ce stade, s’ils sont détectés à temps. 🤔

 

Quels sont-ils :

💊 De gros changements d’humeur, avec une alternance de nervosité extrême ou d’irritabilité et de calme retrouvé. 

💊 Des passages dépressifs et de mal-être.

💊 Des absences répétées et une chute des résultats scolaires. 

💊 Des conséquences physiques, comme des troubles du sommeil, des vertiges, des tremblements, les pupilles dilatées et bien d’autres symptômes.

💊 Une dégradation physique : perte de poids, mauvaise hygiène de vie…

💊 Un désinvestissement de choses qui étaient auparavant importantes.

💊 Des changements de fréquentations et/ou un isolement progressif.

 

C’est une spirale négative qui s’installe avec une perte progressive du contrôle de sa vie. Et souvent, les parents ne reconnaissent plus leur enfant. 

 

Comment réagir si son enfant se drogue ?

 

L’adolescence est une période compliquée : le corps change, les hormones tourbillonnent, on construit son identité, on a besoin d’être accepté… Il s’en passe des choses ! Et, parfois, à cause de mauvaises fréquentations, d’une envie de faire comme tout le monde, d’un chagrin d’amour…, les choses dérapent et l’ado tombe dans la consommation de drogue.

 

Bien sûr, si vous apprenez que votre enfant se drogue, la première réaction est souvent violente : on est déçus, furieux, inquiets… Mais il est important de ne pas réagir sous le coup de l’émotion ! Vous risqueriez de couper totalement le lien avec votre enfant, alors qu’il a besoin de vous plus que jamais.  

 

#1 Dialoguer 💬

 

L’important est de ne pas rompre le dialogue. Rappelez-vous de votre adolescence, cette période de tous les possibles et de toutes les expériences avant de juger votre enfant. 

 

La relation préalable a souvent beaucoup d’importance : si vous avez toujours communiqué librement et sans tabous, il vous sera plus facile d’aborder le sujet et de désamorcer une crise. Cela rappelle l’importance de prendre soin de votre relation avec votre enfant. Il ne faut pas que la confiance se brise.

 

#2 Se poser les bonnes questions ❓

 

➡️ Quelles substances consomme-t-il ?

➡️ À quelle fréquence consomme-t-il ?

➡️ Avec qui et pourquoi consomme-t-il ?

➡️ Quelles sont les conséquences de cette consommation ?

 

Au plus vous avez d’infos, au mieux vous allez pouvoir vous entourer de professionnels pour vous guider vers la meilleure posture à adopter. Renseignez-vous autant que possible pour avoir un discours crédible quand vous parlez à votre enfant.

 

#3 Demander l’aide d’un professionnel 🙏

 

Même si votre enfant est conscient du problème, la bonne volonté ne suffit pas pour se sevrer. Il est nécessaire de passer par un accompagnement médical et psychologique. L’addiction est une maladie, il ne faut pas l’oublier. 

 

#4 Entourer son enfant ❤️

 

Dans les cas d’addictions, ce qui change tout, c’est l’entourage. Ne tournez pas le dos à votre enfant, ne le culpabilisez pas ou ne le critiquez pas. Plus que jamais, il a besoin de vous et de votre présence. Ne vous isolez pas non plus, vous aurez besoin de soutien aussi pour surmonter cette crise.

 

#5 Rester positif 👍

 

Si vous perdez espoir, votre enfant va aussi le ressentir et avoir le sentiment qu’il est irrécupérable et que ça ne vaut pas la peine de se battre pour s’en sortir. Gardez un discours ferme et cohérent mais n’abandonnez pas et gardez espoir, votre état d’esprit est essentiel. Il est possible qu’il y ait des rechutes mais si vous êtes patient et résilient, les choses peuvent réellement s’améliorer. 💪

 

N’oubliez pas que la France a mis en place des lignes téléphoniques d’écoute pour tous ceux qui ont besoin d’aide à cause d’une addiction à une drogue. Elles sont gérées par le service de Santé publique en France et sont joignables 7 jours/7, de manière tout à fait anonyme et gratuite. Elles ont pour but de soutenir, informer, conseiller et orienter ceux qui en ont besoin vers des solutions. 

 

☎️ Drogues info service : 0 800 23 13 13. De 8h à 2h, 7 jours sur 7.  

☎️ Écoute cannabis : 0 980 980 940. De 8h à 2h, 7 jours sur 7.

 

Devenir 1er de la classe grâce aux cours particuliers

conseils pour les parents

Donnez à votre enfant les moyens de préparer son avenir.

Guide gratuit pour motiver et accompagner votre enfant vers le succès scolaire.

Télécharger maintenant