COMPORTEMENT

Enfants qui n’écoutent pas : que faire ?

Sommaire

  1. Comment réapprendre à communiquer avec son enfant ?
  2. Que faire pour que mon enfant m’écoute ?

Tous les parents ont sûrement déjà vécu un grand moment de solitude face à des enfants qui n’écoutent absolument rien. Que ce soit un petit insolent qui a tendance à répondre, une petite têtue qui n’en fait qu’à sa tête ou un bébé en pleine crise de colère. Comment rester calmes en tant que parents et réagir d’une façon constructive ? 🧘Quelques clés sont conseillées par des psychologues et pédiatres pour vous faciliter la vie !

dispute parent enfant

Comment réapprendre à communiquer avec son enfant ? 

 

Les spécialistes semblent s’accorder sur le fait que certaines choses ne servent absolument à rien : crier, tenter de négocier, gâter l’enfant… Plus facile à dire qu’à faire quand on est à court de moyens pour faire obéir son bambin. 🙊

Le risque, dans une vie qui va à 100 à l’heure, c’est que nos injonctions aient moins de poids. Notre enfant entend à longueur de journée « Dépêche-toi, on va être en retard », « ne prend pas le jeu de ton frère », « attention au four, tu vas te faire mal », « n’oublie pas de te brosser les dents ! ». Et à l’école, c’est pareil. Et si notre conversation avec nos enfants abandonnait le registre impératif et négatif pour retrouver du positif ?

Une hypnothérapeute britannique a d’ailleurs développé une méthode d’éducation positive basée sur les mots pour aider les parents à être meilleurs dans leur communication avec leurs enfants : 

👍 Ne dites plus « ne laisse pas tous tes jeux en bazar », mais « et si on rendait cette chambre toute propre ? ». On oublie les phrases négatives et on privilégie les encouragements !

👍 Ne cadenassez pas toutes les actions de l’enfant. Par exemple, au lieu de l’obliger à s’habiller en vitesse, proposez-lui de choisir entre deux pantalons que vous avez présélectionnés. Cela le responsabilise.

👍 Dites « merci » à votre enfant. Cela l’encourage à réaliser la tâche demandée, pour vous faire plaisir.

👍 Expliquez-lui pourquoi vous lui demandez quelque chose. Un enfant obéira plus volontiers si cela a du sens à ses yeux. 

 

Que faire pour que mon enfant m’écoute ?

 

On entend parfois des parents qui rêvent d’un moment pour eux : « Mon enfant ne m’écoute pas, c’est un vrai petit diable ! ». En réalité, il n’y a pas toujours une corrélation directe entre l’écoute et l’obéissance. Certains enfants sont juste distraits, n’aiment pas faire des choses dont ils ne comprennent pas le but… Il est rare qu’ils aient réellement une mauvaise intention quand ils n’écoutent pas ou n’obéissent pas. Plutôt que de les punir, mieux vaut donc en comprendre la raison. 🤔

 

Les crises de colère 😡

Les réactions varient beaucoup selon l’âge de votre petit loup. Si vous avez un enfant de 3 ou 4 ans qui n’écoute pas, n’obéit pas et a tendance à se mettre en colère, ce n’est pas surprenant. Bien sûr, ce n’est pas très gai et on peut se sentir dépassé en essayant de le faire obéir au supermarché, alors qu’il hurle qu’il veut des bonbons. Cependant, il ne veut pas consciemment vous rendre la vie dure.

C’est un passage tout à fait normal du développement : entre 2 et 4 ans, les enfants commencent à gagner en autonomie mais n’ont pas encore une gestion complète du langage et de leurs émotions. Cela peut créer des situations de frustration, de peur ou autre. On peut y remédier en verbalisant beaucoup les choses et en l’aidant à comprendre ce qu’il vit. C’est ainsi qu’il développera, petit à petit, son intelligence émotionnelle.

 

L’heure du coucher 😴

Que faire s’il ne veut pas aller au lit au moment que vous estimez approprié ? Un point de départ est de comprendre la raison de ce refus. Entre 3 et 10 ans, les cauchemars peuvent être plus fréquents et l’enfant peut alors associer la nuit à un moment d’angoisse. On peut trouver des solutions toutes simples, comme mettre une veilleuse, quelques gouttes de votre parfum sur son doudou pour que votre odeur le rassure, créer un rituel avec une histoire, un gros bisou et toute une routine apaisante, faire du yoga ou de la sophrologie… 

 

Le refus des devoirs ⛔

C’est sûr que devoir arrêter de jouer au ballon, aux Lego ou à la plasticine, ce n’est pas marrant, surtout pour faire des tâches jugées contraignantes à la place, comme les devoirs, le bain… Mais c’est un rythme qui doit être appris pour évoluer dans un environnement social assez policé, comme l’école.

 

Pour conclure, on vous conseille de prendre le temps de parler à votre enfant, d’être transparent avec lui. Si vous voulez qu’il vous écoute, pensez aussi à l’écouter, lui. Mettez-vous à sa hauteur, regardez-le dans les yeux et octroyez-vous un moment de discussion honnête. Vous construirez ainsi un modèle de communication plus sain et épanoui. ❤️

Devenir 1er de la classe grâce aux cours particuliers

conseils pour les parents

Donnez à votre enfant les moyens de préparer son avenir.

Guide gratuit pour motiver et accompagner votre enfant vers le succès scolaire.

Télécharger maintenant