AUTRES CONSEILS

Les virus chez les enfants : voici les plus courants

Sommaire

  1. Quels sont les virus qui donnent des boutons ?
  2. Quels sont les infections aériennes fréquentes ?
  3. Comment nos enfants attrapent-ils un virus ?
  4. Comment aider son enfant à lutter contre les virus l'hiver ?

 

Vos enfants sont fréquemment confrontés aux virus, et particulièrement l’hiver ! Voici les virus hivernaux les plus courants. Nous vous présenterons dans une première partie les virus qui donnent des boutons, puis nous parlerons des virus respiratoires et intestinaux. Nous verrons aussi comment vos enfants attrapent ces virus et comment vous pouvez les aider à lutter contre eux. 🦠Virus enfant fièvre

1 - Quels sont les virus qui donnent des boutons ? 

 

Voici les virus les plus courants chez les enfants qui donnent des boutons

  • Rougeole

La période d’incubation est de 7 à 14 jours.

La période de contagion est de 2 à 4 jours avant l’apparition de l’éruption cutanée jusqu’à 2 à 5 jours après.

L’éruption cutanée débute autour des oreilles et sur le visage et le cou puis se propage au tronc, aux bras et aux jambes.

Les boutons apparaissent 3 à 5 jours après le début de la fièvre, un écoulement nasal, une toux, des yeux rouges et des maux de gorge, et dure 3 à 5 jours.

Il y a formation de zones à bords irréguliers, plates, rouges qui se surélèvent rapidement.

  • Rubéole

La période d’incubation est de 14 à 21 jours.

La période de contagion commence une semaine avant que l’éruption ne se manifeste jusqu’à une semaine après son apparition.

Les nouveau-nés infectés sont souvent contagieux pendant plusieurs mois. L’éruption cutanée débute sur le visage et le cou, puis se propage au tronc, aux bras et aux jambes.

Les boutons apparaissent 1 ou 2 jours après le début d’une fièvre peu élevée, un gonflement et une sensibilité des ganglions lymphatiques, des yeux rouges et des céphalées, et dure 3 à 5 jours 

L’éruption est de forme arrondie et de très petite taille, rosée et plate.

  • Roséole infantile

La période d’incubation est d’environ 5 à 15 jours.

L’éruption cutanée débute au niveau du tronc et se propage généralement au cou, au visage, aux bras et aux jambes.

Les boutons apparaissent environ au 4ème jour après le début d’une fièvre élevée et généralement juste lorsque la fièvre redescend, et dure de quelques heures à quelques jours.

L’éruption peut être plate ou en relief, de couleur rose à rouge.

  • Mégalérythème épidémique

La période d’incubation est de 4 à 14 jours.

La période de contagion débute avant le début de l’éruption jusqu’à 1 à 2 jours après.

L’éruption cutanée débute sur les joues puis se propage au tronc, aux bras et aux jambes.

Les boutons apparaissent plusieurs jours après le début d’une fièvre légère, des céphalées et un écoulement nasal, et durent 5 à 10 jours. Ils peuvent réapparaître pendant plusieurs semaines.

L’éruption cutanée est rouge sur les joues (comme lorsque l’on reçoit une gifle) et se propage aux bras, aux jambes et au tronc et devient plus claire et d’aspect marbré et rongé.

  • Varicelle

La période d’incubation est de 11 à 15 jours.

La période de contagion est de quelques jours avant l’apparition des symptômes jusqu’à ce que toutes les pustules soient à la phase croûteuse.

L’éruption cutanée débute sur le visage, le cou et le tronc puis se propage aux bras, aux jambes et au cuir chevelu.

Elle évolue par poussées, ainsi différents stades d’évolution sont présents simultanément.

Elle commence peu après l’apparition de la fièvre et de la sensation de malaise et dure de quelques jours à 2 semaines.

Il y a formation de petites pustules rouges et plates qui se surélèvent pour former des vésicules rondes remplies de liquide sur fond rouge avant de se recouvrir de croûtes.

 

2 - Quels sont les virus hivernaux les plus fréquents ?

 

Virus respiratoires

  • Rhume

Les symptômes classiques comprennent la congestion nasale, un écoulement nasal, la gorge qui gratte, une toux et une irritabilité. 😷

  • Grippe

Habituellement, la grippe apparaît brutalement sous la forme :

  • d’une forte fièvre
  • de courbatures, 
  • de maux de tête, 
  • de fatigue intense, 
  • d’un malaise général 
  • et de symptômes respiratoires (toux sèche, nez qui coule). 

Le malade peut aussi avoir :

  • des frissons et des tremblements, 
  • des douleurs musculaires, 
  • des maux de gorge 
  • et une perte d’appétit. 

La maladie dure environ une semaine, mais une fatigue est fréquemment ressentie pendant les trois ou quatre semaines suivantes. Une toux sèche peut persister durant deux semaines.

Les enfants grippés peuvent souffrir de nombreux symptômes semblables à ceux des adultes, mais on remarque certaines différences :

  • Les nouveau-nés et les bébés peuvent faire une forte fièvre qui ne s’explique pas et qui ne s’accompagne pas d’autres signes.
  • Les jeunes enfants peuvent avoir une température qui dépasse les 39,5 °C, et avoir des convulsions fébriles. 
  • Les maux d’estomac et maux de ventre, les vomissements et la diarrhée sont plus fréquents chez les enfants. 
  • Les maux d’oreilles et les yeux rouges sont aussi plus courants. 
  • Parfois, une enflure des muscles peut provoquer des maux de jambes ou de dos marqués.

La grippe est souvent considérée comme une maladie peu dangereuse. Ce qui est souvent le cas lorsqu’elle touche des patients jeunes en parfaite santé. Mais la grippe peut être grave, parfois même mortelle, chez les personnes fragiles, comme les personnes âgées, les personnes atteintes de certaines maladies chroniques, les femmes enceintes, les personnes souffrant d’obésité ou les nourrissons. 

Comment puis-je savoir si mon enfant a la grippe ?

La grippe frappe plus rapidement que le rhume et rend les gens plus malades. Les personnes qui ont le rhume ont généralement de l’énergie pour jouer et conserver leurs habitudes quotidiennes. En général, les enfants qui ont la grippe sont alités. 🛏

  • Rhinopharyngites

La rhinopharyngite de l’enfant est similaire au rhume chez l’adulte. 

  • Le nez coule ou est bouché, 
  • l’enfant éternue, 
  • il tousse 
  • et il peut avoir mal à la gorge. 

Le liquide qui s’écoule est d’abord fluide et limpide. Il devient souvent plus épais au bout de quelques jours. D’autres symptômes peuvent apparaître : malaise, fièvre, maux d’oreilles même en l’absence d’otite, baisse de l’appétit, fatigue, ganglions gonflés, ou yeux rouges. La fièvre disparaît en général en moins de 48 heures. 🤒

  • Bronchiolite

La bronchiolite est due à un virus qui touche les poumons et provoque un gonflement des bronchioles (les plus petites bronches) des enfants de moins de 2 ans. Ce virus est très fréquent et très contagieux. Les bronchioles des nourrissons sont plus petites que chez l’enfant et l’adulte. Si le nourrisson attrape le virus, il y a donc plus de risque que le gonflement de ses bronchioles empêche l’air de passer.

D’autres virus hivernaux comme un simple rhume de l’enfant ou de l’adulte peuvent également déclencher une bronchiolite chez le nourrisson. 🤧

  • Bronchite aiguë

Une bronchite aiguë, le plus souvent d'origine virale : peu de choses distinguent la bronchite de l’enfant de celle de l'adulte en bonne santé, sauf chez les enfants fragiles. Cependant, le risque de complications reste supérieur à celui de l'adulte.

Chez le bébé, la bronchite aiguë est assimilable à une bronchiolite. Chez l'enfant et l'adulte en revanche, les symptômes principaux sont :

  • une toux sèche devenant progressivement grasse,
  • des expectorations plus ou moins importantes, de couleur et de texture variables,
  • des difficultés respiratoires souvent modérées,
  • une fièvre peu élevée.

La toux est un phénomène naturel qui permet d'éliminer les sécrétions bronchiques produites en excès. Elle disparaît naturellement en 2 à 3 semaines. 

La toux peut tout de même être source de perturbations pour l'enfant :

  • un stress lié aux quintes de toux,
  • un sommeil perturbé,
  • des vomissements induits par la toux.

Virus intestinaux

  • Gastro-entérite

La gastro-entérite, ou grippe intestinale, est une inflammation du tube digestif, due à un virus intestinal

Elle peut entraîner :

  • des nausées, 
  • une perte d’appétit, 
  • des vomissements, 
  • des crampes abdominales, 
  • des diarrhées importantes (selles molles ou liquides, au moins trois fois par jour), 
  • de la déshydratation, 
  • de la fièvre
  • une grande fatigue 
  • et des maux de tête. 

Ces virus sont fréquents et très contagieux. Les enfants de moins de 5 ans, et notamment les nourrissons, sont très sensibles à la gastro-entérite : plus l’enfant est jeune, plus le risque de déshydratation est important. 🤢



3 - Comment nos enfants attrapent-ils un virus ? 

 

En général, les germes se répandent de l’une des 3 façons suivantes :

  • Par contact direct, comme les baisers avec une personne infectée ou le fait de la toucher ou de lui tenir la main. Si vous avez un virus, vous aurez des germes dans le nez, la bouche, les yeux et sur la peau. En touchant d’autres personnes, vous pouvez transmettre le virus.
  • Par contact indirect, c’est-à-dire en touchant un objet, comme un jouet, une poignée de porte ou un mouchoir usagé, qu’une personne infectée a touché et sur lequel on trouve maintenant des germes. Certains germes, y compris ceux qui sont responsables du rhume et de la diarrhée, peuvent demeurer sur des surfaces pendant de nombreuses heures.
  • Certains germes se transmettent par l’air lorsqu’une personne tousse ou éternue. Les gouttelettes qui sont propulsées par la toux ou l’éternuement peuvent atteindre le nez ou la bouche de quelqu'un d’autre.

 

4 - Comment aider son enfant à lutter contre les virus l'hiver ?

 

Les préventions et gestes barrières 

  • Vaccination contre la grippe

La grippe est la seule infection virale respiratoire qui puisse être prévenue par la vaccination. Tous les enfants âgés de 6 mois ou plus doivent être vaccinés annuellement, ainsi que tous les adultes. La vaccination est particulièrement importante pour les enfants dont le système immunitaire est affaibli.

À lire aussi :  Tout ce que vous devez savoir sur les vaccins

  • Bonne hygiène

La meilleure mesure préventive est une bonne hygiène et le respect des gestes barrières

  • Un enfant malade ainsi que les personnes de son foyer doivent se laver les mains fréquemment. 
  • Les contacts physiques avec l’enfant malade augmentent le risque de propagation de l’infection aux autres membres de la famille. Vous devez prendre ce risque en considération lorsque vous souhaitez apporter du réconfort à votre enfant malade. 
  • Les enfants ne doivent pas aller à l’école ou à la crèche avant que la fièvre ne soit retombée et qu’ils se sentent suffisamment bien.

Quand se laver les mains ? 🙌

  • Avant de préparer les repas ou de manger.
  • Avant de prendre un médicament.
  • Après être allé aux toilettes.
  • Après avoir été en contact direct avec le virus (après avoir toussé ou éternué dans ses mains, essuyé ou mouché son nez, jeté un mouchoir sale).
  • Après avoir touché ou joué avec des animaux domestiques.
  • Après avoir fréquenté un lieu public (par exemple en rentrant des courses).

Comment se laver les mains ? 🧼

La meilleure façon de prévenir les infections est de se laver les mains plusieurs fois par jour.

  • Passez les mains sous l’eau tiède. L’eau trop chaude assèche les mains et ne rend pas le lavage plus efficace.
  • Frottez les mains, y compris les ongles, les pouces et entre les doigts, avec un savon doux (en pain ou en liquide) pendant 20 secondes.
  • Rincez bien sous l’eau tiède.
  • Asséchez bien avec une serviette propre.

Les traitements

Les meilleurs traitements sont :

  • le repos
  • boire beaucoup d’eau
  • et les médicaments contre la fièvre et la douleur (paracétamol, anti-inflammatoires non stéroïdiens comme l’ibuprofène)

Pour booster leur organisme en automne et en hiver, vous pouvez donner de la vitamine D à vos enfants !

Les antibiotiques ne sont pas nécessaires et ne permettent pas de traiter les infections virales des voies aériennes. 

Chez les nourrissons et les jeunes enfants, la congestion peut parfois être soulagée par l’utilisation d’un vaporisateur à nébulisation froide.

Des antiviraux pour la grippe peuvent être utilisés chez les enfants. L’inconvénient est qu’ils ne sont efficaces que s’ils sont administrés dans les deux premiers jours suivant l’apparition des symptômes et ils réduisent la durée de la fièvre et des symptômes seulement d’un jour environ. Ils ne sont pas souvent utilisés chez les enfants.

À lire aussi : Les allergies alimentaires les plus courantes chez les enfants

J’espère que cet article vous aidera à aider vos enfants à lutter contre les virus les plus courants en hiver ! ❄️


S’ils souhaitent en apprendre davantage sur les virus, qui sont au programme de collège de SVT, ils peuvent rencontrer nos professeurs de SVT certifiés ! 🎓

Devenir 1er de la classe grâce aux cours particuliers

Inscrivez-vous pour un cours d'essai gratuit @GoStudent

Réservez dès maintenant