AUTRES CONSEILS

Passer du primaire au collège ou comment réussir le grand saut !

Sommaire

  1. Entrer au collège (en 6ème) c’est stressant !
  2. Rassurez les angoisses de votre enfant
  3. Accompagnez votre enfant vers l’autonomie
  4. Assurez un cadre favorable aux apprentissages 
  5. Restez solidaire des enseignants (même en colère)

 

Ça y est, votre enfant quitte l’école primaire et entre au collège, en 6ème. Bravo ! C’est une étape importante et très symbolique dans sa scolarité, mais aussi un moment déstabilisant pour vous comme pour lui. Il va devoir quitter ses repères pour s’adapter à une nouvelle organisation et à une multitude de nouveaux professeurs. Lisez nos conseils pour réussir au mieux cette transition !

Anxiété au collège

 

#1. Entrer au collège (en 6ème) c’est stressant !

 

Votre enfant quitte ses repères

 

👩‍🏫 Cela fait des années (aussi loin que remontent ses souvenirs !) que votre enfant est à l’école primaire. Il est habitué à son emploi du temps, à ses amis et à son unique enseignant(e). L’entrée au collège est un vrai séisme pour lui, avec une organisation complètement différente ! Forcément, cela représente une source de stress pour vous comme pour lui 😖.

 

L’organisation de la journée est chamboulée

👩‍🏫 Au collège, il n’y a plus un(e) unique enseignant(e) auquel on s’habitue. Au contraire : il y a autant de professeurs que de matières enseignées.

⏱ Les cours durent 50 minutes et il faut changer de salle de classe à chaque fois.

🏢 Le collège est beaucoup plus grand que l’école primaire.

🙇 Il y a des devoirs à la maison tous les soirs.

👩‍💻 Il faut prendre en main les outils numériques comme l’ENT (espace numérique de travail)

 

#2. Rassurez les angoisses de votre enfant

 

Ne dramatisez pas l’entrée au collège

 

Une fois ce constat posé, il convient cependant de relativiser les choses. Toute l’équipe éducative de l’établissement est au courant de ce bouleversement et tout est mis en œuvre pour faciliter l’intégration de votre enfant (réunions, journées découvertes, temps d’adaptation, etc.).

🧘 Donc, ne projetez pas votre propre anxiété sur votre enfant (surtout si vous avez vous-même des souvenirs négatifs). 

 

Relativisez les notes

 

👉 Soyez prévenu : les notes au collège ne sont pas les mêmes qu’au primaire. D’autant plus que chaque professeur note plus ou moins sévèrement. Donc ne mettez pas la pression à votre enfant si ses notes sont basses en début d’année scolaire. 

 

#3. Accompagnez votre enfant vers l’autonomie

 

Apprenez-lui à s’organiser

 

🤸🏻 Le collège, c’est le début de l’indépendance. Pour encourager cette nouvelle compétence, donnez à votre enfant les outils nécessaires. 

Apprenez-lui à s’organiser. Par exemple, ne pas attendre la veille pour faire ses devoirs ou pour réviser ses leçons en vue des interrogations.

Casiers au collège

 

Lâchez du lest

 

📖 Continuez d’aider votre enfant en lui faisant réciter ses leçons ou en lui expliquant les règles de grammaire qu’il ne comprend pas.  Mais ce n’est pas la peine de tout contrôler ou de faire ses exercices à sa place ! Il est temps de laisser votre enfant faire son sac lui-même et de le croire sur parole quand il dit avoir fait tous ses devoirs. Par contre, lisez bien le cahier de liaison avec les professeurs 🧐 !

 

#4. Assurez un cadre favorable aux apprentissages

 

Dormir à heure fixe !

⏰ Maintenez des rituels, que ce soit pour l’heure du goûter ou pour le moment de faire les devoirs. Les rituels sont structurants. Ils permettent notamment de coucher votre enfant à heure fixe, ce qui est absolument indispensable. À l’entrée au collège, un enfant a besoin de dormir  au moins 10 heures par nuit 🛏 ! Sinon il aura beaucoup de mal à se concentrer et à grandir ! 

Gare aux écrans !

📱Dans cette optique, faites attention à ce que votre enfant ne passe pas ses soirées derrière l’écran de l’ordinateur, de la télé ou du smartphone. Que ce soit pour jouer à Fortnite 🎮 ou pour regarder des vidéos sur TikTok, les écrans sans modération représentent un vrai danger. 

 

Fille anxieuse au collège

 

#5. Restez solidaire des enseignants (même en colère)

 

Gardez le contact avec les professeurs

🤝 N’oubliez pas que le professeur de votre enfant fait équipe avec vous. Ensemble, vous formez une équipe éducative. Il est donc important de lire tous les jours le cahier de correspondance, dans lequel les professeurs peuvent vous informer des difficultés rencontrées par votre enfant. 

 

Ne faites pas de votre enfant un tyran

👉 Si votre enfant n’a pas fait ses devoirs ou qu’il rencontre un problème de discipline, engagez toujours le dialogue avec le ou les professeurs concernés. Même si une sanction vous paraît injuste, commencez toujours par prendre rendez-vous avec le professeur pour en discuter entre adultes.

⚠️ Ne faites pas l’erreur de dénigrer ses professeurs devant votre enfant, ou d’entrer en opposition. Vous risquez sinon d’en faire un tyran qui se croit protégé par ses parents. Ce sentiment d’impunité que vous créerez chez lui risque d’aggraver les problèmes existants. 

 

Faites appel à un soutien extérieur

✅ Enfin, si votre enfant rencontre des difficultés d’apprentissage au collège, qu’il se sent dépassé par le changement de rythme et qu’il ne parvient pas à garder la tête hors de l’eau, ne vous affolez pas ! Vous pouvez toujours faire appel à nos professeurs particuliers spécialisés qui sauront donner à votre enfant les clés de la réussite et de l’épanouissement scolaire 🤩 !

 

Devenir 1er de la classe grâce aux cours particuliers

conseils pour les parents

Donnez à votre enfant les moyens de préparer son avenir.

Guide gratuit pour motiver et accompagner votre enfant vers le succès scolaire.

Télécharger maintenant