TENDANCES

La galette des rois : tout savoir sur l’origine de cette tradition

Sommaire

  1. Quand manger la galette des rois ?
  2. D’où vient la tradition de la galette des rois ?
  3. Quelles recettes de galette des rois en France et dans le monde ?
  4. Faut-il laisser votre enfant trouver la fève à chaque fois ?


Galette frangipane ou brioche, accompagnée de crème pâtissière ou de confiture, la fête de l’Épiphanie (ou fête des rois), est un rendez-vous festif et convivial qui ravit les gourmands et les enfants. Mais quelle est l’histoire de la galette des rois ? D’où vient l’origine de cette tradition ? GoStudent vous explique tout sur cette coutume, pour que vous soyez incollable au moment de tirer les rois !

La galette des rois

1 - Quand manger la galette des rois ?

 

En France, nous avons l’habitude de déguster une délicieuse part de frangipane le premier dimanche après le 1er janvier. Mais cette date est relativement récente dans l’histoire de la galette des rois. Avant 1802 et le décret du cardinal Caprara, l’Épiphanie était célébrée le 6 janvier, qui était alors un jour férié. 

En pratique, 94% des français mangent de la galette lors de l’Épiphanie et 74% d’entre eux continuent d’en consommer plusieurs fois durant le mois de janvier. C’est donc une période importante pour les boulangers, puisque les 30 millions de galettes écoulées chaque année représentent une augmentation moyenne de plus de 30% de leur chiffre d’affaires (une bonne idée d’entreprise pour les enfants en quête d’orientation) !

D’ailleurs, dès le début du 18ème siècle, les pâtissiers ont déclaré la guerre aux boulangeries pour leur interdire la fabrication de ce gâteau très lucratif ! 💰

Frangipane ou brioche ?

Si aujourd’hui la galette frangipane (la célèbre pâte feuilletée avec de la poudre d'amandes, de la crème d'amandes douces, du beurre, un oeuf et du sucre) est la plus vendue, à l’origine la galette des rois était un simple pain de forme ronde. 🥮

Au fil du temps la recette a évolué et s’est scindée en deux camps. Pour le comprendre, il faut remonter au moyen âge, à une époque où la France était partagée en deux grandes régions ayant chacune leur langue : au Nord, la langue d’Oïl et au Sud la langue d’Oc.

Dans la moitié haute du pays, on mangeait d’abord un simple feuilletage doré au four. C’est à partir du 15ème siècle que l’on a commencé à la fourrer avec de la frangipane. Cette recette est inspirée du Pithiviers, une pâtisserie à base d'amandes concoctée dans le Loiret (45), un département proche de Paris. C’est ainsi que la galette frangipane, appelée « galette parisienne » s’est imposée (avec des variantes locales) dans toute la partie Nord du pays.

Au Sud, le gâteau des rois est une pâte briochée moelleuse et sucrée, en forme de couronne, qu’on appelle justement la «couronne des rois », et qui est le plus souvent fourrée avec des fruits confits ou parfumée à la fleur d’oranger. 

Pourquoi une galette des rois ?

Pour nous, l’histoire de la galette des rois est liée à l’Épiphanie, 15 jours après la naissance de l’enfant-jésus à Bethléem. La tradition veut que les trois Rois Mages venus d’orient (Melchior, Gaspard et Balthazar), aient rendu visite au nouveau-né en suivant une étoile qui venait de se lever dans le ciel, pour lui apporter des cadeaux (or, myrrhe et encens). ⭐️

Si nous célébrons cet événement chaque année en partageant la galette de l’adoration des mages, l’Église n’a pas toujours vu d’un très bon œil cette pratique.

Et pour cause, l’origine de la galette des rois est beaucoup plus ancienne et remonte au moins à la Rome Antique. Si vous voulez apprendre l’histoire, lisez la suite !

 

2 - D’où vient la tradition de la galette des rois ?

 

Avant même la fête chrétienne de l’Épiphanie, la galette des rois était une fête païenne chez les Romains. À la fin du mois de décembre, ils organisaient les Saturnales en hommage à Saturne, Dieu de la religion romaine, pour fêter le solstice d'hiver. 🌞

Chaque famille partageait alors un gâteau qui était une simple pâte de forme ronde. Le plus jeune convive devait descendre se cacher sous la table pour répartir chaque part de galette de façon équitable. Le roi d’un jour était tiré au sort parmi les esclaves de la maison, et pouvait donc exaucer ses vœux pendant une journée avant de retourner à sa condition d’opprimé. 

Pour se diffuser et être adopté plus facilement, le christianisme n’a pas aboli cette tradition de longue date mais l’a simplement adaptée. Désormais nous ne fêtons plus le soleil et les jours qui s’allongent après le dur passage à l’heure d’hiver, mais nous célébrons l’Épiphanie. 

C’est donc tout naturellement que cette pratique s’est poursuivie durant le moyen âge pour parvenir jusqu’à nous.

À l’époque de la royauté, les seigneurs organisaient de grands banquets à l’occasion desquels ils nommaient le « Roi de la fête ». Il pouvait s’agir, par exemple, d’un enfant pauvre, que l’on revêtait d’habits royaux et à qui l’on donnait une belle somme d’argent afin qu’il puisse aller à l’école.

L’usage voulait que l’on divise la galette en fonction du nombre de convives, plus une part, appelée « la part du pauvre » et destinée à celui qui viendrait frapper à la porte du logis. 

Pourquoi il y a une fève dans la galette ?

La fève, à proprement parler un haricot, était utilisée par les Grecs antiques pour élire leurs magistrats au tirage au sort. Les Romains l’ont ensuite glissée dans leurs galettes pour élire le Roi des Saturnales. L’Église prit donc appui sur cette coutume pour y substituer la « fève de l’enfant Jésus ». 

Mais il faut attendre le 18ème siècle pour voir apparaître la première figurine en porcelaine, d’abord à l’effigie de personnages religieux, puis fève fantaisie qui devient un objet de collection parfois très recherché. 

3 - Quelles recettes pour la galette des rois, en France et dans le monde ?

 

Il n’y a pas une mais des galettes des rois. Vous ne le savez peut-être pas, mais en France chaque région a sa propre recette pour faire la fête autour de la galette des rois  !

  • La galette des rois parisienne, composée d’une pâte feuilletée fourrée à la frangipane est la galette la plus consommée en France puisqu’elle est présente dans tous les départements (et souvent consommée avec du cidre).
  • Le gâteau des rois se trouve principalement dans la partie Sud de la France, préparé simplement à partir d’une pâte à brioche aromatisée avec de l’eau de fleur d’oranger et fourrée avec des fruits confits.
  • Dans le département du Nord (59), la galette des rois dunkerquoise est à base de brioche accompagnée d’une garniture de crème au beurre et au rhum.
  • La galette franc-comtoise, dégustée dans le Doubs (25) est composée d’une pâte à choux aromatisée à la fleur d’oranger.
  • La galette des rois normande, originaire de la Manche (50) est préparée à partir d’une pâte briochée et de beurre. Elle a la forme de douze petites boules, une pour chacun des apôtres de Jésus Christ.
  • En Guyane, on déguste la galette chaque vendredi durant le Carnaval, qui s’étend de l’Épiphanie au lendemain du Mardi Gras. La recette guyanaise est garnie de crème coco, de confiture de goyave ou d’ananas !

Comment les autres pays fêtent-ils l’Épiphanie ?

En Europe, chaque pays possède ses propres spécificités :

  • La Suisse et la Belgique fêtent l’Épiphanie avec une galette à la frangipane, comme dans le Nord de la France.
  • Au Portugal, le Bolo Rei, est un gâteau de forme ronde avec un trou au centre, sur lequel sont disposés des fruits secs, comme des pierres précieuses. Cette galette des rois ressemble à une couronne et évoque les présents offerts par les Rois Mages pour célébrer la naissance de Jésus.
  • En Espagne, le « Roscón de Reyes » est également un pain en forme de couronne, aromatisé à l’orange ou à la fleur d’oranger et garni de fruits confits. Le « jour des Rois » est un événement très populaire, avec des carrosses qui défilent dans les rues. 🎉
  • En Grèce, la Vassilopita est un gâteau traditionnel dans lequel on cache une pièce de monnaie. Cette tradition, qui remonte à l’antiquité, dit que celui qui trouve la pièce aura de la chance et de la santé toute l’année.
  • En Allemagne l’Épiphanie est très festive. Il n’est pas rare de voir passer des chanteurs déguisés en Roi Mage qui vont de maison en maison récolter des friandises et des dons.
  • Aux États-Unis, et plus précisément à la Nouvelle-Orléans, le King Cake est une galette des rois complètement excentrique, aux couleurs du carnaval. Vert, jaune, rouge, bleu… du sucre coloré orne ce gâteau de mardi gras fourré aux pralines !
  • Enfin, en Bulgarie, outre la dégustation de la galette, la coutume veut que l’on plonge dans un lac pour y récupérer la croix jetée par un prêtre orthodoxe. Celui qui la trouve jouira d’une excellente santé ! 💪

 

4 - Faut-il laisser votre enfant trouver la fève à chaque fois ?

 

Finalement, faire toujours semblant de donner la fève par hasard à votre enfant, c’est un peu comme le laisser tout le temps gagner aux jeux de société. Est-ce une bonne idée ?

Avec la galette des rois, il n’y a pas vraiment d’enjeux éducatifs. C’est surtout le suspens de savoir qui découvrira la fève pour finalement la trouver dans sa part de galette. Un peu comme avec les œufs de Pâques, si votre enfant ne trouve jamais la fève il risque assez vite de se lasser ! 

C’est un peu la même chose avec les jeux de société. Si votre enfant a moins de 7 ans et que vous ne le laissez jamais gagner, il se décourage rapidement. N’oublions pas que le principe reste avant tout de s’amuser, même si on ne respecte pas toujours les règles.

À partir de 7 ans (et la crise du même âge), le respect des consignes devient plus important et il n’est pas question de gagner à chaque fois. Pour la galette des rois c’est la même chose. Un petit coup de pouce de temps en temps est toujours le bienvenu, mais il est temps d’apprendre à partager, à contenir ses frustrations et à laisser profiter les autres du plaisir de la couronne des rois ! 👑

Respecter les règles et savoir se comporter en société est une compétence fondamentale pour grandir en harmonie avec les autres. Que ce soit à l’école, avec ses copains ou en famille, il faut accepter de ne pas être toujours le gagnant et développer son sens de la politesse.

 

Sinon, gare aux enfants rois qui peuvent assez vite s’imaginer que tout leur est dû !

Devenir 1er de la classe grâce aux cours particuliers

Inscrivez-vous pour un cours d'essai gratuit @GoStudent

Réservez dès maintenant