ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Formation initiale ou alternance : quel choix universitaire ?

Sommaire 

  1. Formation initiale et alternance : quelles différences ?
  2. Avantages et inconvénients de l’alternance 
  3. Comment trouver une alternance ?
  4. Combien gagne-t-on en alternance ?

 

Votre enfant est sur le point d'entrer dans l’enseignement supérieur, a un projet professionnel ou est en reprise d’études, mais il hésite entre la formation initiale et l’alternance pour se former ? Taux de réussite, aides financières, organisation de l’année scolaire, dossier de candidature et lettre de motivation : GoStudent vous explique tout ce qu’il faut savoir sur les avantages et les inconvénients de ces deux parcours de formation, pour faire le meilleur choix sur Parcoursup !

Formation initiale ou alternance

Formation initiale et alternance : quelles différences ?

 

Formation initiale définition :

La formation initiale est la voie la plus classique. L’élève suit sa scolarité en présentiel dans un lycée, une école ou à l’Université. Il a le statut d’étudiant.

Formation en alternance définition :

La formation en alternance permet de se former en étant rémunéré. En alternance, le rythme de formation se compose d’une période d'apprentissage en entreprise et d'une phase théorique dans le centre de formation. L’élève a le statut de salarié.

Plus de 1000 cursus peuvent être suivis en alternance ! Les plus recherchés sont, par exemple, la formation d’aide soignante en alternance, une alternance gestion des ressources humaines ou en communication. Autant de secteurs qui demandent d’avoir une vraie expérience pratique de terrain ! 🔧

L’exemple du BTS pour mieux comprendre 

Post-bac, les jeunes diplômés peuvent décider de préparer un diplôme de l’enseignement supérieur (Licences, Master, BTS, IAE, IUT, etc.) tout en étant rémunérés et en acquérant l’expérience professionnelle tant demandée par les employeurs.

Le BTS est justement un diplôme très prisé des bacheliers, parce qu’il permet d’acquérir des compétences professionnelles recherchées par les entreprises.  Or, cette formation peut être suivie soit par la voie initiale soit en alternance. 

Avantages bts formation initiale :

Les étudiants inscrits sous le régime de la formation initiale ont un taux de réussite aux examens légèrement plus élevé (89% en 2019 contre 87% pour ceux en alternance). Cela s’explique par le fait qu’ils consacrent tout leur temps à l’apprentissage des notions vues en cours. Ce qui leur donne un avantage pour la partie théorique des examens.

Avantages bts en alternance :

Après obtention du diplôme, le BTS en alternance offre une meilleure insertion professionnelle. Et la différence est flagrante puisque 73% des apprentis sont en emploi salarié six mois après l’obtention de leur diplôme, contre seulement 56% pour les autres ! C’est simple à comprendre : la plupart des apprentis sont ensuite recrutés dans leur entreprise d'accueil. 

Par exemple, imaginez un candidat qui a suivi un BTS MCO en alternance (Management commercial), une fois son diplôme obtenu il est immédiatement opérationnel ! 🚀

 

2 - Avantages et inconvénients de l’alternance 

 

Voici quelques bonnes raisons d’opter pour une formation en alternance :

  • Elle est à la fois une formation théorique et une formation pratique qui permet de décrocher une qualification reconnue (BTS, Licence pro, certificats professionnels, titre Rncp, etc.) tout en découvrant le monde professionnel à travers un premier emploi.
  • La voie de l’apprentissage, c’est suivre une formation qualifiante et développer une première expérience professionnelle qui améliore l’employabilité et l’insertion professionnelle. 
  • Un rythme permettant d’alterner des périodes de formation en entreprise et des phases plus théoriques.
  • Un tremplin pour l’emploi grâce à une entrée précoce dans la vie active qui booste le CV.
  • Pas de frais de scolarité ou de droits d’inscription, puisque tout est pris en charge par l’entreprise d'accueil.
  • Une formation professionnelle rémunérée qui permet de devenir plus indépendant et autonome financièrement.

Quels sont les inconvénients de l’alternance ? 

  • Le rythme de travail est soutenu. Travailler en alternance implique de se consacrer à son travail en entreprise avec le même sérieux qu’un salarié lambda, tout en ne négligeant pas les cours théoriques dispensés au centre de formation ou sur le campus de l’Université choisie. 
  • Obtenir un diplôme nécessite de ne pas perdre de vue les nombreux examens qui jalonnent la formation professionnelle (contrôle continu, à la fin de chaque semestre ou examens de fin d’année).
  • Il faut trouver un employeur qui recherche un contrat pro. Et faire valoir sa candidature plutôt que celle des autres candidats.
  • L’élève qui suit une formation en alternance ne bénéficie pas des vacances scolaires mais de cinq semaines de congés payés.

Formation initiale ou alternance, pour quel profil d’élève ? 

La formation en alternance est bien adaptée à un élève qui est lassé par la routine du système éducatif français et qui a envie d’entrer rapidement dans le monde du travail. 👨‍🔧

Il faut être doté d’une bonne capacité d’organisation et de compréhension pour ne négliger aucune des facettes de sa formation et s’adapter aussi bien au côté scolaire du centre de formation qu’aux exigences de la vie en entreprise (ponctualité, assiduité, respect de la hiérarchie, tenue vestimentaire, etc.).  

Au contraire, la formation initiale convient davantage à ceux qui souhaitent poursuivre leurs études de manière classique et pour qui les règles de fonctionnement du système scolaire ne sont pas trop contraignantes.

Ceux qui se sentent moins autonomes et préfèrent rester dans un cadre plus classique, sans grand changement, seront plus à l’aise en suivant des formations diplômantes traditionnelles. 

3 - Comment trouver une alternance ?

 

Pour s'inscrire en alternance, une condition est à la fois indispensable et compliquée : trouver une entreprise qui recrute en alternance et qui veuille bien embaucher le futur apprenti. 🤝

Où trouver des offres d’emploi en alternance ?

Certains organismes de formation exigent que l’élève ait déjà trouvé un employeur avant de l’inscrire dans le centre. Mais d’autres, au contraire, ont déjà tout un réseau d’entreprises qui recrutent et auprès desquelles votre enfant peut postuler. N’hésitez pas à vous renseigner et à poser la question !

Sinon, il est possible de consulter les sites d’annonces habituels : Pôle emploi, Indeed, monster.fr, etc. en affinant les filtres de recherche pour afficher les contrats pro. 

Dernière option : la candidature spontanée. Appréciée des employeurs, elle peut être efficace à condition de cibler les pme-pmi locales pour qui ce type de contrat de travail est avantageux. 

Quand commencer ses recherches ?

Au niveau Bac, la plupart des formations en alternance commencent au mois de septembre. 

Afin de mettre toutes les chances de son côté lors de la recherche d’un contrat, mieux vaut s’y prendre en avance et bien soigner son dossier de candidature ainsi que sa lettre de motivation !

S’il ne faut pas non plus commencer les recherches trop tôt, on considère que trois à quatre mois avant la rentrée est un délai raisonnable. 📆

Une bonne lettre de motivation pour l’alternance

La lettre de motivation ne doit pas être négligée, c’est elle qui permet de trier les candidats. Alors gare aux fautes d’inattention qui donnent une mauvaise image ! 

Une bonne lettre de motivation pour un contrat d’alternance ne doit pas dépasser une page. Un paragraphe est consacré à décrire les expériences précédentes et le parcours du candidat.

Une autre partie traite des raisons pour lesquelles votre enfant désire être embauché dans cette entreprise. C’est l’occasion d’en profiter pour montrer qu’il s’est déjà bien renseigné.

Enfin, il ne doit pas non plus oublier de montrer la valeur que cet apprentissage apportera à l’entreprise. En démontrant que le contrat est un échange gagnant-gagnant, votre enfant améliorera au passage sa confiance en lui !  

 

4 - Combien gagne-t-on en alternance ?

 

Le salaire en alternance dépend de plusieurs facteurs, dont l’âge du salarié, son expérience professionnelle, mais aussi les types de contrats. 

Le contrat de professionnalisation 

  • Le contrat de professionnalisation a pour objectif d’acquérir une qualification professionnelle (un diplôme ou un titre professionnel RNCP). 

Les conditions requises sont les suivantes :

  • être âgé de 16 à 25 ans 
  • être demandeur d’emploi et âgé de 26 ans et plus 
  • être bénéficiaire du revenu de solidarité active (RSA) ou de l’allocation adultes handicapés.
  • La durée du contrat (cdd) est généralement comprise entre  6 mois et 1 an, même s’il est possible d’aller jusqu’à 3 ans dans certains cas.
  • Le salarié en formation se voit attribuer un tuteur chargé de le guider durant la durée du contrat.
  • Le contrat de professionnalisation offre donc une formation en alternance pour adultes en reconversion professionnelle ou pour les demandeurs d’emploi âgés de plus de 26 ans. 
  • La rémunération est basée sur un pourcentage du smic qui varie selon le degré de la formation initiale (titulaire du BAC ou pas) l’âge et la convention collective du secteur d’activité. Par exemple, le minimum conventionnel pour les jeunes âgés de moins de 21 ans qui n’ont pas le BAC est de 55% du SMIC. 💰

Le contrat d’apprentissage 

  • Le contrat d’apprentissage permet d’obtenir un diplôme d’État (CAP, BTS, Licence, etc.) ou un titre RNCP.

Les conditions requises sont les suivantes :

  • avoir entre 16 et 29 ans révolus
  • être reconnu comme travailleur handicapé, sportif de haut niveau ou avoir un projet de création d’entreprise qui nécessite l’obtention du diplôme envisagé.

La durée de la période d’apprentissage est généralement comprise entre 6 mois et 3 ans.

Le suivi pédagogique est réalisé par un maître d’apprentissage, garant du bon déroulé de la formation pratique jusqu’à l’obtention du diplôme. 👩‍🎓

La rémunération n’est basée que sur l’âge et représente un pourcentage du SMIC. Ainsi, un jeune de 18 ans en première année sera rémunéré 27% du SMIC contre 57% en 3ème année. À partir de 26 ans, un apprenti est rémunéré 100% du SMIC.

Quelles aides pour l’alternance ?

Une fois en alternance et selon les ressources, plusieurs aides sont accessibles : 

  • La prime d'équipement de l'élève, afin d’acheter le matériel pédagogique
  • La prime d'activité pour les apprentis
  • Le RSA pour les jeunes apprentis
  • L'aide au permis de conduire pour apprentis
  • L'aide Mobili-Jeune, une allocation destinée à faciliter la mobilité géographique
  • La garantie VISALE (une caution pour la location d’un logement)
  • L'avance « LocaPass » (prêt à taux zéro pour verser le dépôt de garantie)
  • Les aides au logement (APL, ALF, ALS)

Pour encourager les jeunes à se lancer dans la vie professionnelle, les aides sont plus nombreuses que dans le cas d’une formation initiale !



Avec tout ça en tête, votre enfant peut choisir le mieux pour lui entre la formation initiale ou l’alternance. Et en attendant, nos professeurs particuliers sont là pour l’aider à atteindre ses objectifs scolaires !

Devenir 1er de la classe grâce aux cours particuliers

Inscrivez-vous pour votre leçon de soutien scolaire gratuite @GoStudent

Réservez dès maintenant