LANGUES ETRANGERES

Les 10 principales figures de style en Français

Sommaire

  1. Qu’est-ce qu’une figure de style ?
  2. Quelles sont les figures de style incontournables ?
  3. Comment apprendre les figures de style ?


À l’approche du bac de Français ou du diplôme national du brevet, les révisions s’accélèrent. Et parmi les nombreux points au programme de français, il faut maîtriser les « procédés d’écriture » et, tout particulièrement, les figures de style. Comparaison, métaphore, personnification, chiasme, litote, hyperbole… Tu connais au moins quelques-uns de ces termes. Si non rassure-toi, il n’est pas nécessaire de toutes les mémoriser (il y en a plus d’une centaine). C’est pourquoi, en plus de la liste complète, GoStudent te donne une explication détaillée des 10 principales figures de style à connaître impérativement, ainsi que quelques astuces pour t’aider à les mémoriser !

Figure de style français

1 - Qu'est-ce qu'une figure de style ?

 

Définition figure de style

Une figure de style est un procédé d’écriture, appelé aussi procédé rhétorique (relatif à l’art du discours), qui est utilisé pour convaincre, impressionner, persuader et marquer son interlocuteur. 

Les figures de style, à quoi ça sert ?

Même si tu ne cherches pas à devenir un grand orateur, je suis sûr que tu utilises des figures rhétoriques au quotidien, sans même t’en rendre compte. 

En guise de mise en bouche, voici quelques exemples de figures de style que tout le monde emploi sans le savoir :

  • La métonymie consiste à remplacer le tout par une partie du tout : « il fait de la voile » à la place de dire « il fait du bateau », ou à remplacer le contenu par le contenant : comme lorsque l’on dit  « boire un verre ».
  • La prétérition est utilisée pour donner plus de poids à son propos, tout en faisant semblant de ne pas vouloir dire ce que l’on dit ! « Je ne voudrais pas te laisser penser que ta jupe est vulgaire, mais tu ne devrais surtout pas sortir comme ça », « c’est pas pour dire, mais c’est la deuxième fois que tu manges une part de gâteau. » 🍰
  • L’ironie consiste à dire le contraire de ce que l’on pense pour tourner en dérision son interlocuteur : « 8/20, dis donc tu avais drôlement bien révisé pour ton contrôle ! », « c’était tellement bon que j’ai tout jeté à la poubelle ». 
  • L’antonomase sert à remplacer un nom commun par un nom propre : « je suis le Mozart des mathématiques ».

Pourquoi apprendre les figures de style ?

Tu me diras qu’il n’est pas forcément nécessaire d’être capable de reconnaître toutes les figures de style dans la vie de tous les jours. C’est vrai. Mais une meilleure maîtrise de la langue Française est toujours utile. 

Par exemple, si tu te rends compte que tu fais souvent des pléonasmes quand tu t’exprimes (« monter en haut », « descendre en bas », etc.), être capable de te corriger donnera une meilleure image de toi. Que ce soit pour l’oral de Français ou pour réussir une présentation orale. 🎤

Lorsque tu postules pour décrocher un job d’été, une bonne maîtrise de la langue française fait toujours la différence entre les candidats.

Et puis surtout, connaître les figures de styles est indispensable pour décrocher une bonne note aux examens de Français ! Que ce soit à l’oral ou à l’écrit.

 

2 - Quelles sont les figures de style incontournables ?

 

Les figures de styles peuvent être regroupées en plusieurs grandes catégories (diction, construction, insistance, etc.). Aujourd’hui, nous allons voir quelles sont les 10 principales figures de style, réparties dans trois catégories qu’il faut connaître absolument : la répétition, l’amplification et l’analogie.

Les figures de répétition 

Elles servent à insister sur la description de la réalité et à donner plus de poids aux arguments développés par l’auteur.

#1 L'anaphore

Une anaphore consiste en la répétition d’un mot ou d’un groupe de mot à chaque début de phrase. Le rythme qu’elle donne permet de mettre l’accent sur une idée ou de renforcer un argument.

Exemples d’anaphores :

  • « Moi, président de la république… » : discours de François Hollande lors du débat qui l’opposait à Nicolas Sarkozy en 2012.
  • « J’accuse… » de Zola, dans son article publié par le journal l’Aurore, au moment de l’affaire Dreyffus.

#2 Le pléonasme

On l’utilise au quotidien sans le faire exprès, lorsqu’on dit « je monte en haut » ou « je descend en bas ». Il s’agit de l’emploi de termes redondant, l’enchaînement de mots qui ont le même sens. Lorsqu'il est volontaire, le pléonasme renforce une idée, lui donne plus de force. 💪

Exemple de pléonasmes :

  • « Je l’ai vu, vous dis-je, de mes propres yeux vu », Molière.

#3 La gradation

C’est une suite de mots classés selon leur degré d’intensité. La progression des termes rend plus saisissante la description d’une émotion et crée une attente chez le lecteur.

Exemples de gradations :

  • « Je suis venu, j’ai vu, j’ai vaincu », déclaration attribuée à Césars.
  • « C'est un roc ! C'est un pic ! C'est un cap ! Que dis-je, c'est un cap ? C'est une péninsule ! », Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac.

Les figures d’amplification et d’atténuation

Ces procédés rhétoriques rendent le propos de l’auteur encore plus expressif.

#4 L'euphémisme

Un euphémisme permet d’atténuer l’impact de la réalité qu’il décrit. 

Exemples d’euphémismes :

  • « Rendre son dernier souffle », au lieu de mourir.
  • « Il a été neutralisé », au lieu de dire « il a été tué ».
  • « Une personne à mobilité réduite », une personne handicapée.

#5 L'hyperbole

L’hyperbole exagère la description d’une idée ou d’une réalité. L’objectif étant de persuader le lecteur en créant une forte impression sur lui ou de le faire rire avec une vision caricaturale.

Exemples d’hyperboles :

Beaucoup d’hyperboles sont rentrées dans le langage de tous les jours : « je meurs de rire », « je  meurs de faim », « une pluie diluvienne », « une chaleur infernale », etc. 🔥

#6  La litote

La litote est la figure de style contraire de l’hyperbole. Elle en dit moins pour en dire davantage.

Exemples de litotes :

  • Dans le langage quotidien, on dit souvent : « c’est plutôt pas mal », «il n’est pas mauvais ce repas », etc.
  • « Va, je ne te hais point », (Corneille, Le Cid), est la litote la plus connue en littérature.

Les figures d’analogie

Allégorie, personnification et métaphore peuvent facilement être confondues car elles s’appuient toutes sur la comparaison. Voici comment bien les reconnaître !

#7  La personnification

La personnification attribue des traits humains à un objet ou à un animal, pour représenter les choses de façon plus vivante.

Exemples de personnifications :

  • « La rue assourdissante autour de moi hurlait. » (Baudelaire).
  • « L’habitude venait de me prendre dans ses bras et me portait jusqu’à mon lit comme un petit enfant. » (Marcel Proust, du côté de chez Swann).

#8 La comparaison

Comme son nom l’indique, la comparaison compare deux choses, en utilisant un outil grammatical («  tel que », « comme », « ainsi que », etc.).

Exemples de comparaisons :

  • « Rapide comme l’éclair. » ⚡️
  • « Blanc comme neige. »
  •  « Sa vie, elle ressemble à ces soldats sans armes », (Louis Aragon).
  • « Le Poète est semblable au prince des nuées », (Baudelaire).

#9 La métaphore

Les métaphores ont beaucoup de succès, parce qu’elles opèrent une comparaison sans outil de comparaison. Ce qui leur donne la capacité d’éveiller l’imagination du lecteur.

Exemples de métaphores :

  • « Ma jeunesse ne fut qu’un ténébreux orage. » (Baudelaire).
  • « Je me suis baigné dans le poème de la mer.» (Rimbaud).
  • « Tu es la terre qui prend racine.»(Paul Eluard)

#10 L'allégorie

L'allégorie représente une idée abstraite sous la forme d’une image.

Exemples d’allégories :

  • « Je vis cette faucheuse », Victor Hugo désigne ainsi la mort.
  • « Marianne» est une allégorie de la République.
  • « La vie humaine est semblable à un chemin dont l’issue est un précipice affreux. », (Bossuet).

 

3 - Comment apprendre les figures de style ?

 

Il existe plusieurs méthodes qui ont fait leurs preuves pour t’aider à mémoriser les figures de style. Mais, une fois de plus, rassure-toi : tu n’as besoin d’apprendre toute la liste des figures de style ! 📚

Les fiches de révision

Papier bristol et surligneur : faire des fiches de révisions et les relire régulièrement te permet de mémoriser les principales figures de style tout au long de l’année. Il n’y a pas de miracle, mais cette méthode te permet de mémoriser en douceur plutôt que de tout ingurgiter d’un seul coup. 

À lire aussi : comment créer des fiches de révision parfaites ?

Les flashcards

Les flashcards sont un super outil éducatif pour travailler sa mémoire. Le principe est très simple : sur le recto d’une feuille de papier tu marques le nom d’une figure de style et au verso sa définition. Il suffit de mélanger les papiers et de les tirer au sort.

Le but est d’être capable d’expliquer à quoi correspond une métaphore, une gradation, une allégorie, etc. et de donner au moins un exemple à chaque fois. À force de pratiquer tu seras incollable sur le sujet ! 🏆

Les quiz en ligne

Pour t’entraîner depuis ton smartphone dès que tu as un moment de libre, tu peux utiliser des applis comme « quizlet », qui propose des tests gratuits sur les figures de styles.

Sur la chaîne Youtube du « Huffington Post », tu pourras trouver une série de vidéos pour apprendre les figures de style avec PNL et plein d’autres morceaux de rap très connus !

Et si tu as besoin d’un coup de pouce pour réviser les figures de styles et pour t’entraîner avant le bac de Français, n’hésite pas à réserver une séance de soutien avec nos professeurs particuliers. La première leçon est gratuite et c’est sans engagement !

Devenir 1er de la classe grâce aux cours particuliers

Inscrivez-vous pour un cours d'essai gratuit @GoStudent

Réservez dès maintenant