AUTRES CONSEILS, RESSOURCES PEDAGOGIQUES (gratuit)

École privée ou publique : que choisir pour ses enfants ?

Sommaire

  1. L’encadrement
  2. Le coût
  3. L’organisation
  4. Le rythme scolaire
  5. La composition des classes
  6. La religion
  7. Les professeurs
  8. Bonus : Lettre de motivation pour intégrer une école privée 

 

C’est une question que beaucoup de parents se posent lorsque leurs enfants sont en âge de faire leur rentrée ou doivent changer d’école. Faut-il choisir une école privée ou une école publique ? Quels sont les avantages de l’une et de l’autre ? Cet article va tenter de vous éclairer en exposant les principales différences entre les deux types d’établissement.

Casiers au collège

L’encadrement

 

Personnellement, j’ai fait une partie de ma scolarité dans un collège privé, car c’était l’établissement le plus proche de la maison ! Mais l’argument que j’entendais beaucoup en faveur de l'inscription dans le privé, était que les élèves étaient plus ‘encadrés’... Si l’on entend par là un effectif plus restreint et donc plus de personnel par rapport au nombre d’élèves, alors oui, nous étions plus encadrés. Il me semble me souvenir que mon collège comptait environ 400 élèves contre près de 1000 dans le collège public voisin. 

Au niveau de la scolarité, je pense qu’il est encore à prouver que les élèves d’écoles privées ‘réussissent mieux’ que ceux qui sont dans l’enseignement public. Tout dépend de l’élève selon moi. Il est vrai qu’un élève qui montre des difficultés d’apprentissage très tôt sera peut-être plus à l’aise dans le privé, puisqu’il pourra bénéficier d’un suivi plus individualisé. 

 

Le coût

 

Bien sûr, la différence majeure entre les écoles privées et publiques, c’est le coût. Cependant, je pense qu’en France, cette différence n’est pas aussi prononcée qu’à l’étranger. J’ai enseigné pendant dix ans en Angleterre, dans des écoles privées et publiques. On parle d’un tarif à l’année entre £6000 et £10000 par enfant dans le privé (de 7000 à 12000 euros) ce qui représente une somme conséquente. L’accès au privé est donc réservé aux familles les plus aisées. 

En France, les écoles privées de province coûtent en moyenne 360 euros par an pour une école privée maternelle ou élémentaire, 650 euros pour un collège privé et un tarif d’environ 1000 euros pour un lycée privé. Ce sont quand même des sommes qui peuvent permettre à plus d’enfants d’accéder à l’enseignement privé. 

Toujours en France, les écoles internationales, elles, se rapprochent plus des écoles étrangères au niveau du coût. Encore une fois, on parle de frais allant de 3000 euros à 15000 euros par an selon l’école et la ville, les sections choisies, l’année d’étude. 

 

L’organisation

 

Les parents ont tendance à apprécier l’organisation des écoles privées puisqu’ils sont en général plus sollicités que dans l’enseignement public. Ils sont régulièrement invités à prendre part à la vie de l’école, ce qui instaure un sentiment de communauté et permet de s’impliquer davantage dans la vie scolaire des enfants.

Le fait que les écoles privées bénéficient en général de plus de moyens financiers est un argument que les parents apprécient aussi. Il est fort probable que les locaux et le matériel soient de meilleure qualité que dans une école publique. Mais est-ce que cela rime vraiment avec réussite ?

 

Le rythme scolaire

 

En tant qu’ancienne élève d’une petite école privée de province, je dois avouer que l’un des principaux avantages de mon éducation était que nous n’avions pas de cours le mercredi, comme à l’école primaire. Les semaines de quatre jours sont assez fréquentes dans le privé, surtout au collège. Les journées étaient peut-être un peu plus longues que dans les écoles publiques, mais le fait de se reposer le mercredi est, selon moi, un réel bénéfice à l’apprentissage. 

 

La composition des classes

 

Cet argument est, je pense, l’un des plus controversés. On entend beaucoup de parents dire que les écoles privées ont des effectifs de classe bien moindre que les écoles publiques. Malheureusement, je pense que c’est à vérifier en fonction de l’école. Certes, les classes d’écoles publiques atteignent souvent les 30 à 32 élèves, mais les écoles privées ont aussi des effectifs importants. 

Si vous avez la chance de pouvoir trouver une école privée avec de petits effectifs, alors foncez ! La dernière école dans laquelle j’ai travaillé avant mon retour en France comptait un maximum de 16 élèves par classe. Un vrai bonheur, autant pour les élèves que pour les enseignants. Il est vrai que le suivi était bien plus individualisé et les relations que nous pouvions construire avec les élèves étaient bien plus fortes. 

 

La religion

 

C’est probablement l’une des caractéristiques qui fera pencher la balance dans un sens ou dans l’autre pour les parents : la place de la religion dans la vie de l’enfant et dans sa scolarité. En effet, depuis 1882, la loi Jules Ferry a rendu l’école laïque. Les élèves des écoles publiques ne sont donc pas autorisés à porter de signes de leur religion et l’école n’offre aucun enseignement religieux dans le programme. 

La plupart des écoles privées en France sont des écoles catholiques. La religion à une grande place dans le fonctionnement de l’école sans pour autant être imposée aux élèves. Tout dépend de ce que la famille recherche dans l’enseignement et des valeurs qu’elle souhaite inculquer aux enfants.

 

Les professeurs

 

Les professeurs de l’enseignement public doivent avoir obtenu le diplôme d’état du CAPES Certificat d’Aptitude au Professorat de l’Enseignement Secondaire) pour enseigner en collège ou lycée, et avoir réussi le CRPE (concours de recrutement de professeurs des écoles) pour la maternelle et l’élémentaire. Les enseignants du privé ne sont pas soumis aux mêmes règles. Dans les établissements sous contrat, les professeurs ont le CAFEP (Certificat d’Aptitude aux Fonctions d’Enseignement dans les Établissements du second degré sous contrat).  Dans les écoles hors contrat, les enseignants n’ont pas l’obligation d’être titulaires d’un concours.

Alors qu’est-ce que cela veut dire au niveau de la qualité de l’enseignement ? Selon ma propre expérience, pas grand chose. Au Royaume-Uni, j’étais libre d’enseigner dans les deux types d’écoles avec un diplôme ‘général’ d’enseignement.  Je n’ai jamais vraiment vu de différence entre les enseignants du public et du privé et j'imagine que la situation est similaire en France. 

Je suis d’avis que la qualité de l’enseignant est différente de la qualité de l’enseignement. Les ressources qui sont mises à disposition des enseignants ont plus d’impact sur leur travail que le diplôme qu’ils ont obtenu. 

 

Bonus : Lettre de motivation pour intégrer une école privée 

 

On vous a déjà donné des conseils en béton pour écrire une lettre de motivation pour un job, alors aujourd’hui nous vous proposons un exemple de lettre de motivation pour intégrer une école privée.

Lettre de motivation pour intégrer une école privée (document word téléchargable gratuitement)

 

Enfin, que vous souhaitiez envoyer votre enfant dans l’enseignement public ou privé, il aura peut-être un jour besoin de cours particuliers. Vous trouverez un profs expérimenté à coup sûr chez Go Student !

Devenir 1er de la classe grâce aux cours particuliers

conseils pour les parents

Donnez à votre enfant les moyens de préparer son avenir.

Guide gratuit pour motiver et accompagner votre enfant vers le succès scolaire.

Télécharger maintenant