LANGUES ETRANGERES

Quels sont les différents types d’anglais ? (USA, UK, CA, AUS)

Sommaire

  1. L’anglais du Royaume-uni
  2. L’anglais Américain
  3. D’autres types d’anglais

 

Cela peut paraître surprenant, mais il y a autant de différents types d’anglais que de pays ou la langue est langue officielle ou secondaire. Un anglais du Royaume-Uni aura une manière de parler bien différente d’un Américain, d’un Australien, d’un Canadien ou d’une personne originaire des Caraïbes, ou d’Afrique du Sud. Alors, comment s’y retrouver entre tous ces différents accents et dialectes ? Cet article vous explique tout !

La langue anglaise

 

1 - L’anglais Britannique

 

Les Origines

On dit que la langue anglaise est née en 449 après J.-C., avec l'arrivée sur les îles britanniques de tribus germaniques (les Saxons, les Angles et les Jutes) venues de ce qui est aujourd'hui le Danemark et l'Allemagne. Avant cette arrivée, les habitants des îles britanniques auraient parlé le celte ancien.

Les années 1150 à 1500 marquent ce que l'on appelle aujourd'hui la période du "middle english". En 1066, Guillaume le Conquérant a envahi la Normandie et a apporté avec lui des mots français qui, avec le temps, se sont mélangés à la langue germanique existante. Environ 10 000 mots français sont entrés dans la langue anglaise au cours des siècles qui ont suivi l'invasion normande.

Au début du XVIe siècle, l'Empire britannique a entamé son processus d'expansion, atteignant son apogée entre le XVIIIe et le XXe siècle. Au , l'Empire traverse une ère de changements importants, qui ont un grand impact sur la langue. L'immense taille de l'Empire a entraîné la rencontre de la culture anglaise avec celles de ses colonies, ce qui a conduit à l'adoption de mots et d'expressions de ces pays.

Les accents

La plupart des non-Britanniques à qui l'on demande de prendre l'accent anglais tentent immédiatement d'imiter la reine, dont l'inflexion "chic" est mieux connue sous le nom de Received Pronunciation (RP). Celle-ci trouve ses racines à Londres et dans les environs et n'est pas, en fait, parlée par la plupart des Britanniques. Seulement 2% de la population parle avec cet accent.

Les dialectes régionaux du Royaume-Uni comprennent les dialectes écossais, du Nord, des Midlands de l'Ouest, des Midlands de l'Est, de l'East Anglian, du Sud, de l'anglais gallois et de l'Ouest du pays, chacun ayant sa propre gamme d'accents locaux distinctifs. Les accents locaux changent d’une ville à l’autre. Une personne parlera qui a grandi à seulement 5 km d’une autre aura un accent complètement différent.

Pour en citer quelque uns, on trouve l’accent Cockney à Londres, le Scouse à Liverpool, le Brummie à Birmingham, le Geordie à Newcastle-Upon-Tyne, le Yorkshire entre Leeds et York ou encore le West Country dans les comtés de Devon et Cornwall. Pourriez-vous faire la différence entre tous ces accents

2 - L’anglais Américain

 

Les Origines

Dès que le premier Anglais a posé le pied sur le sol américain, la langue a commencé à évoluer. Un processus continu au cours des siècles, des "américanismes" ont été créés ou modifiés à partir d'autres termes anglais pour produire une langue différente de celle d’Angleterre. Alors pourquoi la langue a-t-elle évolué différemment en Amérique ?

Les raisons sont nombreuses. La plus évidente étant l'éloignement de l'Angleterre. Au fil des ans, de nombreux mots ont été empruntés aux Amérindiens, ainsi qu'à d'autres immigrants de France, d'Allemagne, d'Espagne et d'autres pays. D'autres mots, devenus obsolètes en Angleterre, ont continué à être utilisés dans les colonies. Dans d'autres cas, il fallait simplement créer des mots pour expliquer le paysage, le climat, les animaux, les plantes et les conditions de vie inconnues des premiers pionniers.

Les accents

Tout comme en Angleterre, on remarque de nombreux accents différents en Amérique. Quelqu’un originaire de la côte Est parlera différemment d’une personne originaire de la frontière avec le Canada. 

Quelques exemples d’accents américains:

  • L’ Eastern New England English : le classique "accent de Boston". Il désigne également les accents apparentés de l'est du Massachusetts, du Rhode Island, du Maine, de l'est du New Hampshire et de l'est du Connecticut. Contrairement aux autres accents américains, les habitants de la Nouvelle-Angleterre laissent tomber le "r" à la fin des syllabes.
  • Le Coastal/Lowland Southern English : Il s'agit de l'accent "classique du Sud" que l'on voit généralement dans les films sur la guerre civile ou la vie dans les plantations. À l'époque contemporaine, on peut dire que cet accent est en train de disparaître.
  • Le Great Lakes English : Il s'agit de l'accent généralement associé à Chicago, Detroit, Buffalo, Rochester et Cleveland.

Les différences principales entre anglais Américain et Britannique

Il n’y a pas que les accents qui diffèrent entre l’anglais Americain et Britannique

  • L’orthographe : les mêmes mots peuvent avoir deux orthographes différentes. Par exemple, les mots anglais britanniques se terminant par "our" se terminent généralement par "or" en anglais américain (colour/color; humour/humor). Les verbes en anglais britannique qui se terminent par "ize" ou "ise" s'écrivent toujours "ize" en anglais américain (apologise/apologize; organise/organize).
  • Le vocabulaire : c’est bien connu, les anglais et les américains utilisent des mots totalement différents pour parler de la même chose. Ainsi, par exemple, biscuit, autumn ou aubergine chez le Britanniques se diront cookie, fall et eggplant chez les Américains. 

 

3 - D’autres types d’anglais

 

L’anglais Canadian 

Bien qu'il existe des dialectes régionaux, dont certains sont assez forts (Terre-Neuve, vallée de l'Outaouais), en termes de linguistique, l'anglais canadien est très proche de l’anglais américain. La plupart de l'anglais canadien ressemble à l'anglais américain des régions de l'Ouest ou des Midlands ou du Haut-Midwest et de la région des Grands Lacs. L'anglais de l'Ouest canadien est davantage influencé par le Nord-Ouest du Pacifique. La plupart des anglophones natifs de l'extérieur de l'Amérique du Nord ont du mal à faire la différence entre un locuteur canadien typique et un locuteur américain.

L’anglais Australian 

D'une manière générale, l'anglais australien reprend des caractéristiques de l'anglais britannique et de l'anglais américain, si bien qu'il est parfois considéré comme une combinaison des deux. Toutefois, il est important de comprendre qu'il présente également un certain nombre de caractéristiques uniques, notamment un vocabulaire exclusif.

En termes d'orthographe, l'anglais australien ressemble plus à l'anglais britannique. Le "u" est conservé dans des mots comme "colour" et la terminaison "ise" est utilisée à la place du suffixe "ize" américanisé dans des mots comme "realise"/"realize". 

L'anglais australien est vraiment unique lorsqu'il s'agit de la prononciation des mots et c'est pourquoi la plupart des personnes ayant un accent australien ont un son si particulier. L'une des caractéristiques les plus remarquables est le son différent du "i" dans des mots comme "night" et "like". Au lieu de cela, il ressemble à un "oi" moins prononcé, (par exemple "noight").


Si vous souhaitez prendre des cours particuliers d’anglais pour améliorer votre niveau mais que vous avez une préférence pour un certain accent, chez GoStudent, nous pourrons vous trouver le professeur particulier idéal pour réaliser votre souhait!

Devenir 1er de la classe grâce aux cours particuliers

Inscrivez-vous pour un cours d'essai gratuit @GoStudent

Réservez dès maintenant