ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Bourse Erasmus : LA solution pour les projets à l’étranger !

Sommaire

  1. Le(s) programme(s) Erasmus, c’est quoi ?
  2. Quels sont les différents types d’Erasmus ?
  3. Qu’est-ce que la bourse Erasmu ?

 

Ce nom ne peut pas vous être étranger : le programme Erasmus, c’est LE programme européen par excellence pour tous les jeunes (et moins jeunes) qui souhaitent passer du temps à l’étranger. Depuis 1987, il a permis à plus de 10 millions d’Européens de découvrir un nouveau pays, une nouvelle culture et une nouvelle langue. Aujourd’hui, presque tous les programmes d’études permettent de passer un semestre à l’étranger. C’est trop beau pour ne pas en profiter ! 🤩

J’ai moi-même eu l’occasion de participer à plusieurs projets Erasmus différents : quelques projets courts en Allemagne et en Espagne, un Erasmus universitaire de 10 mois dans la capitale des Alpes - Innsbruck - et un an de volontariat avec le Corps de Solidarité Européen près de Berlin. Et en plus d’avoir rencontré des tas de gens merveilleux et d’avoir amélioré mon anglais, mon allemand ou mon espagnol, j’ai même pu financer tout ça grâce au budget européen ! Si c’est pas incroyable, ça.💰 Bon alors du coup, c’est quoi la bourse Erasmus ? Ça fonctionne comment ? Je vous explique tout.👇

Carte de l'Europe

 

Le(s) programme(s) Erasmus, c’est quoi?

 

Dès 1981, l’Union européenne lance un projet pilote d’échange d’étudiants entre universités. Le principe est simple : l’étudiant change d’université pour un semestre, étudie à l’étranger grâce à un partenariat entre son université et l’université “hôte” puis rentre chez lui pour continuer ses études normalement. En 1987, le projet pilote est officialisé  : c’est le début des programmes Erasmus.✈️

En 1987, c’est un peu plus de 3000 étudiants qui se sont envolés pour un programme dans un des 11 pays participants. Aujourd’hui, il est possible de faire un Erasmus dans 34 pays différents. Tous les pays de l’Union européenne sont membres du programme Erasmus, ainsi que l’Islande, la Norvège, la Serbie, la Turquie, le Liechtenstein et la Macédoine du Nord.🌍

Le programme, financé par l’Union européenne avec un budget de plus de 3 milliards d’euros, s’est aujourd’hui développé. En 2014, les projets Erasmus, Comenius et Lifelong Learning ont été rassemblés sous l’égide d’un programme beaucoup plus ambitieux : Erasmus +.☂️

 

Quels sont les différents types d’Erasmus?

 

Erasmus peut être un excellent moyen pour votre enfant de réfléchir à son futur professionnel. Il existe plusieurs grands projets financés et coordonnés par Erasmus +. Je vais vous présenter les plus importants, et en particulier ceux qui sont prévus pour les jeunes (il existe également des mobilités pour les adultes, comme les enseignants par exemple).👇

Erasmus + universitaire 

C’est sûrement le programme Erasmus le plus connu. Dans ma faculté de traduction et d’interprétation, l’Erasmus était même obligatoire ! Des milliers d’universités ont signé des accords pour permettre à des étudiants étrangers de venir étudier en leurs murs tout en gardant leurs crédits et en validant leurs cours. L’étudiant suit les cours comme n’importe quel local (avec quelques aménagements parfois pour faciliter les choses) et peut même prétendre à des cours de la langue du pays-hôte gratuitement.🎓

Pour ne pas que les étudiants Erasmus se sentent trop seuls, il existe une association appelée “Erasmus Student Network”, qui est active dans la plupart des grandes villes où des universités participent au programme. L’association organise des activités festives, des rencontres et se tient simplement à la disposition des étudiants étrangers pour les aider à découvrir leur nouvelle vie. Souvent, les universités ont également une cellule internationale qui organise des tandems ou des événements pour aider les Erasmus à s’intégrer parmi les locaux.🤝

Et le mieux dans tout ça ? L’étudiant ne paie aucun frais supplémentaires pour le semestre (ou les deux semestres) qu’il passe dans l’université d’accueil ! Il paie simplement son année dans son université-mère normalement et profite d’un tout nouvel environnement sans devoir craquer son budget. Dans la plupart des cas, les Erasmus sont soutenus financièrement par une bourse de la Commission européenne ou par leur université ! 💸

Stage Erasmus +

Semblables aux programmes universitaires, les programmes de stage sont pour les étudiants universitaires ou les jeunes diplômés. Ils permettent à un jeune Européen d’effectuer un stage d’un semestre à l’étranger. Ce stage peut soit rentrer dans le cadre de ses études, soit être effectué juste après l’obtention de son diplôme.💼

Les placements en stage peuvent être trouvés via son université ou sur cette plateforme en ligne : ErasmusIntern.

Ici, à la place de suivre les cours à l’université, l’étudiant signe un contrat de stage à temps-plein dans une entreprise située à l’étranger et qui est reconnue par le programme Erasmus. Il y travaille ensuite, soit physiquement soit en ligne (des programmes hybrides ont été créés depuis le début de la pandémie pour que ce programme puisse continuer d’exister). Le travail n’est pas rémunéré, mais les participants à un stage Erasmus ont droit à une bourse mensuelle. 

Erasmus Mundus 

Les programmes Erasmus Mundus sont un peu semblables aux mobilités Erasmus universitaires. Il s’agit d’un partenariat entre plusieurs universités qui proposent des masters ou des doctorats en commun. Il est alors possible de passer un semestre dans une université belge, puis le suivant dans une université lettonne, puis le dernier au Canada. Et le diplôme est également un diplôme conjoint ! 🎓

La liste des masters ou doctorats offerts par le programme Erasmus Mundus est disponible ici.

Les programmes Erasmus Mundus peuvent être extrêmement onéreux, mais les étudiants acceptés peuvent prétendre à une bourse qui couvre leurs dépenses sur place, l’inscription aux différentes universités ainsi que l’assurance et les frais de transport.💸

Corps de solidarité européen

Le Corps de solidarité européen, anciennement appelé Service Volontaire européen, est également un programme coordonné par Erasmus +. 

Ici, le programme n’a rien d’académique - n’importe quel ressortissant d’un pays participant au projet âgé d’entre 18 et 30 ans, peu importe son degré d’éducation, peut envoyer sa candidature à un projet de volontariat.🖊️

Les projets peuvent être courts ou plus longs : en général, ils durent de 2 à 12 mois. On peut effectuer son volontariat dans tous les pays de l’Union européenne ainsi que d’autres pays partenaires tels que l’Arménie, la Russie, la Biélorussie ou l’Égypte.🌍

Les projets sont extrêmement variés : moi par exemple, j’ai effectué mon volontariat dans une maison de jeunes dans le Brandebourg, où j’ai organisé des activités pour les jeunes de mon quartier. Certaines autres de mes “collègues” travaillaient dans des bureaux pour une organisation d’envoi, d’autres encore dans des maisons de repos, d’autres encore avec des animaux. Les offres de service volontaire européen sont régulièrement publiées sur ce site web.

Les volontaires ne sont pas payés, mais reçoivent de l’argent de poche ainsi que de quoi subsister à leurs besoins. Par mois, cela revient à environ 400 euros. En plus de cette contrepartie, le volontaire doit être logé par son association hôte et souvent, il ou elle reçoit un abonnement pour les transports en commun. Le volontaire a également droit au même nombre de jours de congé qu’un employé normal ! 

En somme, faire un service volontaire européen, c’est vivre dans un pays étranger, apprendre une nouvelle langue, rencontrer plein d’autres jeunes et acquérir de l’expérience professionnelle… gratuitement ! 🤩

Projets courts 

Les projets courts sont les projets Erasmus + qui sont accessibles au plus grand public. Des collégiens aux lycéens en passant par les maisons de jeunes ou les jeunes adultes en formation, les projets courts sont légion à être organisés sous l’égide d’Erasmus. En général, ils sont complètement financés et les jeunes ne doivent pas débourser un seul euro pour aller passer quelques jours (le plus souvent une semaine) à l’étranger et rencontrer d’autres jeunes de leur âge.

Il y a quelques semaines, j’ai participé à un projet super chouette qui a rassemblé des jeunes français, des jeunes allemands et des jeunes polonais à Berlin. Ils ont chacun appris quelques mots dans la langue des autres, visité la capitale allemande et participé à plusieurs activités sur le thème de la politique européenne. Et ce n’est qu’un exemple parmi énormément d’autres de ce qu’il est possible de faire avec le budget Erasmus ! ✈️

N’importe qui peut présenter un projet ! Il suffit de se trouver un partenaire et un sujet lié à l’interculturalité (ou pas en fait, tous les sujets sont bons à prendre s’ils sont en lien avec les valeurs européennes), de remplir quelques papiers et on peut prétendre à un financement de la part des institutions ! Si c’est pas beau ça.😍

Qu’est-ce que la bourse Erasmus ?

 

Alors évidemment, trouver un placement dans une université ou une entreprise à l’étranger c’est bien beau, mais il faut pouvoir financer tout ça. Comme je le disais plus haut, les étudiants qui participent à un programme Erasmus ne doivent pas payer de frais dans leur université d’accueil. En plus de ça, ils peuvent souvent être logés dans des sous-locations ou des résidences universitaires proposées par l’université, ce qui réduit le coût de la vie sur place.

Mais le plus important, c’est qu’il existe une bourse Erasmus ! Elle peut s’élever à jusqu’à 450€ par mois en fonction du prix de la vie dans le pays hôte (en Autriche, où la vie est relativement chère, je recevais environ 420 € par mois, tandis que des amis en Espagne recevaient 300€). Pour avoir un aperçu des montants des bourses Erasmus, vous pouvez vous rendre sur la version française de ce site web.

Le plus souvent, le plus simple est de s’adresser au département international de son université pour savoir quelles sont les conditions d’admission à la bourse et si l’université propose d’autres aides financières pour les étudiants en mobilité. Mes compagnons de classe qui sont partis dans des pays plus lointains ont reçu un peu d’aide de la part de l’université, donc il n’y a rien à perdre à demander ! 

Souvent, les étudiants doivent passer un petit test linguistique à la fin de leur mobilité pour pouvoir obtenir leur bourse, et prouver qu’ils ont été assidus (tout du moins relativement) aux cours et qu’ils ont passé leurs examens. 


Et voilà ! Je pense que vous savez maintenant à peu près tout ce qu’il y a à savoir sur les programmes Erasmus. Si l’aventure vous tente, rendez-vous sur les sites web que j’ai indiqués tout au long de l’article ou adressez-vous au service international de votre université pour plus d’informations ! C’est quand même sympa, d’être Européen.⭐

Devenir 1er de la classe grâce aux cours particuliers

conseils pour les parents

Donnez à votre enfant les moyens de préparer son avenir.

Guide gratuit pour motiver et accompagner votre enfant vers le succès scolaire.

Télécharger maintenant